Touba : Le petit-fils de Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacké arrêté

Publié le par guissguiss

Touba : Meurtre de la dame Mously Lo.  Le petit-fils de Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacké arrêté

Saliou Mbacké ou la saga funeste d’un jeune marabout. En effet, ce petit-fils de Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacké est un tueur dans l’âme, qui a organisé puis exécuté le meurtre de la dame Mously Lo, âgée de 28 ans et demeurant au quartier Touba HLM.

Le film de l’horreur

Ce vendredi soir, aux environs de 18, tout le quartier Touba Hlm, se retrouve subitement  plongé dans l’émoi et la consternation avec la découverte du corps sans vie de la dame Mously Lo, mère de deux enfants, gisant dans une mare de sang, près de son lit. Les recherches menées par la gendarmerie de Touba produisent leurs fruits, et conduisent à l’arrestation du nommé Saliou Mbacké, 24 ans, qui n’est personne d’autre que le fils de Serigne Moustapha Mbacké, fils aîné du khalife de Gouy Mbind, Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacké. Arrosé de questions par les enquêteurs, il avoue, et retrace minute par minute le déroulement de cet assassinat.

D’abord, Saliou, le meurtrier, s’est introduit dans la chambre de sa victime, en escaladant la fenêtre. A l’intérieur, Mously est sur son lit. Il passe alors à l’acte en sortant son arme fatale, le marteau qu’il détenait par devers lui ; et l’utilise à plusieurs reprises. Touchée grièvement à la tête, Mously rend l’âme sur le coup. Son bourreau ne se contentera pas que de ça, il ramassera quelques tessons de bouteille à portée de main pour crever les yeux de Mously. Abominable ! La sale besogne effectuée, Saliou se retire de la pièce, mais il a le malheur d’être aperçu par un individu qui, nous dit-on, était venu cet après-midi-là pour se ravitailler en parfum que la dame vendait. Il a été à son tour attaqué par un  Saliou, en furie. Aux dernières nouvelles, il aurait perdu un œil dans son face-à-face avec le bourreau. Mais, il aura tout même eu le temps d’alerter le voisinage immédiat.

Saliou Mbacké, qui a pris la fuite, sera rattrapé le même jour, par la Brigade Spéciale de gendarmerie de Touba. Devant les enquêteurs, et après avoir avoué être l’auteur de ce crime, il affirmera qu’il voulait récupérer de l’argent d’un montant de 1 million 600.000 francs que sa victime avait encaissé, quelques heures auparavant, chez les parents de Saliou. Les deux maisons se font face.

La mère de Mously Lo (Mously était fille unique) du nom de Oumy Lo, interrogée, dit s’en remettre à Dieu, mais espère tout de même que toute la lumière sera faite sur cette affaire. Elle nous rappelle également que sa fille a été victime d’un cambriolage il y a quelque temps ; et beaucoup de ses affaires ont été emportées. A la Gendarmerie, Saliou Mbacké avouera également être l’auteur de ce cambriolage, qui lui avait permis d’emporter des tissus, des parfums et un poste radio.

Relation douteuse entre le bourreau et sa victime

Mously Lo, qui s’activait dans le commerce (elle devait même se rendre le samedi matin en Mauritanie pour acheter des marchandises), était jusqu’à un passé récent marié à un émigré sénégalais vivant en Italie. Son divorce d’avec son ex-mari serait lié selon des indiscrétions, à la découverte d’une idylle qu’elle vivrait avec son bourreau de samedi. Saliou Mbacké, le meurtrier, est connu quant à lui pour fréquenter le « réseau »du marché Ocass de Touba, où il s’activait, nous dit-on, dans la débrouille, avec l’achat et la revente de téléphones portables. Mously a été inhumée hier, dimanche. Et Saliou, gardé à vue au niveau de la brigade de Gendarmerie de Touba, en attendant son déferrement au Parquet de Diourbel.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MAme Awa Mbacké 11/04/2010 23:33


Quelles informations debiles!! Il vous faudrait des renseignemnts surs et fiables avant de publier votre article. Ce que vous rancontiez dans cet article est diamétralement opposé avec ce qui
s'était réellement passé.La dame aprés son divorce elle a été victime d'un bastonnade de la part de l'un de ses proches. Ce ernier n'était pas d'accord pour son divorce. Et le plus louche est que
S.Saliou était confié à un ami de son papa pour que ce dernier lui apprenne le saint coran. Pour en savoir plus sur la vérité, rapprochez-vous de ses véritables proches ( De S.Saliou) Et en plus il
n'est pas le fils de Serigne Moustapha Mbacké. Té affaire bi bou lérée "YOUKHOU DINA DJIPP FOUNIOU KOO FOGUEWOUL" !