SENEGAL: 5ème remaniement en 45 jours

SENEGAL: 5ème remaniement en 45 jours. LE GOUVERNEMENT ENCORE RETOUCHÉ
Selon des sources très sûres, le président de la République a retouché le gouvernement depuis le dimanche 24 mai, avant de prendre l’avion pour le Brésil. Une retouche qui profite à l’ancien directeur de cabinet de Aziz Sow nommé dans le même temps, ministre-conseiller chargé de la Solidarité nationale et du Nepad. Jusque-là ministre du Nepad et des relations avec le Parlement, Faustin Diatta devient ministre des Affaires sociales et des Relations avec les Institutions. Quant à Ndèye Khady Diop, qui avait en charge la Solidarité nationale, elle est désormais ministre d’Etat, ministre de la Famille, de la Sécurité Alimentaire, de l’Entreprenariat Féminin, de la Micro Finance et de la Petite Enfance.
Selon des sources très sûres, par décret numéro 2009-484 en date du 24 mai dernier, le président de la République a procédé à une retouche du gouvernement qui s’est traduit par un « délestage » chez Ndèye Khady Diop. Nommée à la faveur du dernier remaniement ministre d’Etat, ministre de la Famille, de la Solidarité Nationale, de la Sécurité Alimentaire, de l’Entreprenariat Féminin, de la Micro Finance et de la Petite Enfance, cette dernière n’est plus « que » ministre d’Etat, ministre de la Famille, de la Sécurité Alimentaire, de l’Entreprenariat féminin, de la Micro Finance et de la Petite Enfance. Un changement qui profite à l’ancien directeur de cabinet de Aziz Sow au ministère de l’Information. Ce dernier a été nommé ministre conseiller à la Présidence, chargé de la Solidarité nationale et…du Nepad. Jusque-là ministre du Nepad et des relations avec le Parlement, Faustin Diatta devient ministre des Affaires sociales et des Relations avec les Institutions. Pour le moment, on ne connaît pas encore les raisons de ce changement. Toutefois, il n’en demeure pas moins que le retrait de la Solidarité nationale au ministère de la Famille est un coup dur. En effet, ce département était l’un des plus importants, et politiquement des plus stratégiques démembrements du ministère de la Famille. C’est la énième fois que le gouvernement est retouché. Déjà, Me Ousmane Ngom avait été limogé, avant d’être rappelé. Son éphémère successeur au portefeuille des Mines, Ibrahima Cissé, nommé ministre conseiller. Un come-back qu’il faut mettre, entre autres, à l’actif d’un opérateur économique qui a plaidé, arguments à l’appui, le maintien au poste de Me Ngom. À la suite de cela, Aïda Mbodji avait démissionné de son poste de ministre de la Transformation Alimentaire des Produits Agricoles. Dans le décret constatant cette démission, le Président Wade tranchait que les attributions de la mairesse de Bambey revenaient désormais à Maître Ousmane Ngom.

C.M.G

Abdoulaye Diop passe la Chine, la Corée, l’Inde, les pays Arabes et les Investissements privés à Karim Wade

L’As révélait que même s’il a retrouvé son « Economie », le ministre d’Etat, ministre des Finances a été « délesté » de certaines de ses attributions en faveur de Karim Wade. La confirmation par les faits puisqu’une passation de service est prévue aujourd’hui à 16 heures entre les deux ministres. Selon nos informations, d’importants pans de la Coopération internationale, jusque-là sous la tutelle de Abdoulaye Diop, vont désormais revenir à Karim Wade. Ce dernier aura désormais en charge la Coopération avec la Chine, la Corée, l’Inde et les pays Arabes. En plus des investissements privés. L’Apix menacée ? En tout cas, Karim Wade a mis en place une Direction des Financements et des Partenariats Public-Privé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :