IDRISSA SECK A WADE ET AUX LIBERAUX « Je suis l’aîné de la famille »

Publié le par guissguiss

IDRISSA SECK A WADE ET AUX LIBERAUX « Je suis l’aîné de la famille de WADE»
La bataille de positionnement se poursuit au sein du Pds. Le président de Rewmi, Idrissa Seck, qui a fini de faire son come-back dans la famille bleue, a indiqué aux responsables de ce parti qu’il est «l’aîné de la famille…libérale».

Les retrouvailles entre Wade et Idy semblent entrer dans leur dernière phase. Hier, ils se sont retrouvés lors des funérailles de Fatou Wade, la sœur du président de la République. Venu un peu après le président, Idrissa Seck a eu droit à un traitement qui porte à croire que tout est maintenant bien huilé pour son retour effectif aux affaires. Le protocole lui a réservé une place à la première loge. Il a pris place aux côtés de Karim Wade, du Président Abdoulaye Wade et du président du Sénat Pape Diop. Il a même eu droit à la parole pour s’adresser à l’assistance et présenter ses condoléances. S’exprimant en Wolof, Idrissa Seck a déclaré : «Maay taaw si ker gui.» (Je suis l’aîné de la famille). Aujourd’hui, je devais être du côté des gens à qui l’on présente les condoléances. Une déclaration qui a suscité beaucoup de commentaires dans l’assistance. Ses propos, pour qui sait décrypter les messages des politiques, traduisent la volonté d’Idrissa Seck de se repositionner dans la famille libérale. D’ailleurs, sa prise de parole a quelque peu perturbé le protocole. Parce que certains responsables libéraux, qui n’étaient pas prévus dans le protocole, ont finalement pris la parole. C’est le cas d’Abdoulaye Faye qui s’exprimait au nom des libéraux. A l’en croire, leur place aujourd’hui, c’est aux côtés de Wade pour recevoir les condoléances. Parce qu’ils sont des membres à part entière de la famille du président pour être à ses côtés durant les moments d’épreuve. Abdoulaye Faye de poursuivre que «le Président Wade est un facteur de stabilité pour le pays et pour l’opposition».

Tanor Dieng : «Ma présence ne doit pas surprendre»

Le secrétaire général du Parti socialiste (Ps) est venu hier, avec une forte délégation de son parti, présenter ses condoléances au Président Wade. Accompagné de Khalifa Sall, maire de Dakar, Doudou Issa Niasse, maire de Biscuiterie, Mar Diouf, maire de Bargny, Aminata Mbengue Ndiaye, maire de Louga, Cheikh Abdoul Khadre Cissokho, ancien président de l’Assemblée nationale, entre autres. Il a saisi cette occasion pour dire que les gens qui s’étonnent de sa présence aux côtés de la famille Wade, l’étonnent aussi. Parce que, dit-il, «le Sénégal a ses réalités et quand quelqu’un est en deuil, on s’associe à sa douleur». Du côté des partis alliés du Pds, le coordonnateur de la Cap 21 Iba Der Thiam, Djibo Kâ de l’Urd et Landing Savané de Aj/Pads ont, tour à tour, pris la parole pour présenter leurs condoléances à Wade et magnifier leur compagnonnage avec le Pds.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article