Feu vert à Me Wade pour le choix de son second ou... successeur ?

Feu vert à Me Wade pour le choix de son second ou... successeur ?
La loi constitutionnelle instituant la vice-présidence au Sénégal a été approuvée par le congrès du Parlement. Il appartient désormais au président Wade de la promulguer. C’est la dernière étape avant sa mise en application.

Malgré la volonté des députés de l’opposition, Imam Mbaye Niang et Oumar Khassimou Dia, d’introduire un recours en annulation, la loi L14-2009 a été approuvée par le Parlement à l’écrasante majorité de ses membres, lors d’une séance qui a eu pour cadre l’hôtel le Méridien Président. Sur les 250 membres du Parlement, 198 étaient présents. 187 parlementaires ont ainsi voté pour contre 11.

Le texte prévoit que le vice-président est nommé par le chef de l’Etat pour une durée ne pouvant excéder celle de son mandat. Il peut être limogé par le président après consultation du président du Sénat et celui de l’Assemblée nationale. L’institution de ce nouveau poste, qui n’était pas prévu dans la Constitution, a été sévèrement critiquée par les partis de l’opposition.

C’est lors de son adresse à la nation du 03 avril que le président Abdoulaye Wade avait annoncé qu’il nommerait une femme comme Premier ministre ou vice-présidente.

A noter que le texte souligne que la future deuxième personnalité de l’Etat n’est pas le garant des institutions, de l’indépendance nationale et de l’intégrité du territoire. Le vice-président ne détermine pas la politique de la nation, ne préside pas le Conseil des ministres, n’accrédite pas les ambassadeurs et ne nomme pas le Premier ministre, ni ne met fin à ses fonctions.

Toujours selon le texte, le titulaire du nouveau poste ne soumet pas non plus de projet de loi constitutionnelle au référendum et ne dispose pas de pouvoirs exceptionnels. Il ne peut pas procéder à une révision constitutionnelle, ne peut pas dissoudre le Parlement, ne promulgue pas les lois et ne nomme pas les membres de la Cour Suprême.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :