VISITE EN AFRIQUE du couple présidentiel américain Obama et Michelle

VISITE EN AFRIQUE: Obama et Michelle zappent WADE et le sénégal pour cause d'arrongance politique.VISITE EN AFRIQUE: Obama et Michelle zappent le Sénégal

Pour sa première visite d’Etat en Afrique, le couple présidentiel américain a annoncé qu’il se rendrait à Cape Coast, un des lieux de transit des esclaves en route pour les Amériques. De sources sûres, le Président Américain devrait d’emblée se rendre à Dakar, notamment à Gorée. Mais, il a préféré zapper le Sénégal, suite à la situation politique confuse qui secoue le Sénégal.

Le Sénégal commence à enregistrer les conséquences des errements notés au sein de la classe politique au lendemain des élections locales de mars dernier, marquées par une victoire de l’opposition réunie au sein de la coalition «Benno Siggil Senegaal». Depuis cette date, les Sénégalais assistent à des changements dans tous les secteurs de l’administration, dont le remaniement ministériel qui n’a pas encore fini de révéler tous ses secrets. Car, on annonce des réaménagements dans le gouvernement de Souleymane Ndéné Ndiaye. Il y a également le poste de vice-président qui a été voté par l’Assemblée nationale mais, qui devrait prendre encore du temps. Sans compter la dissolution en vue du Sénat et de la réhabilitation du Conseil Economique et Social dissout au lendemain de l’Alternance par Me Wade pour des raisons économiques. Autant de griefs qui seraient à l’origine de l’annulation de la visite de Barack Obama à Dakar. «Pour sa première visite d’État en Afrique en tant que premier Président noir des Etats-Unis, Barack Obama, devrait commencer par le Sénégal, pour une visite à l’Île de Gorée, notamment à l'ancienne demeure d'Anna Colas Pépin, connu sous le nom le nom de Maison des Esclaves. Un lieu plus symbolique qu’historique. Il voulait voir ce lieu où les esclaves embarquaient directement et discrètement à destination de l’Amérique», renseigne notre interlocuteur. Mais, avec la situation politique tendue entre le pouvoir et l’opposition dite la plus représentative, le Président Américain ne se rendra finalement qu’au Ghana. Ce sera du 10 au 11 juillet prochain. Barack Obama, qui sera accompagné de son épouse Michelle et de plusieurs officiels de la Maison Blanche, se rendra à Cape Coast, un des lieux de transit des esclaves en route pour les Amériques. Le choix du Ghana s’explique par le fait que ce pays a, à son actif, plusieurs alternances démocratiques apaisées et perçu comme une volonté du Président américain de confirmer les propos qu’il avait tenus à l’endroit de certains dirigeants africains lors de son discours d’investiture : «à ceux qui s’accrochent au pouvoir par la corruption, la tromperie, en faisant taire l’opposition, sachez que vous êtes du mauvais côté de l’Histoire...Car le monde a changé... », avait déclaré le nouveau chef de la première puissance mondiale lors de cette cérémonie à laquelle il n’avait invité aucun Chef d’État du continent noir dont il est originaire.