YOUBA SAMBOU: «Je n'ai aucune responsabilité dans cette affaire»

Publié le par guissguiss

YOUBA SAMBOU, EX-MINISTRE DES FORCES ARMÉES AU MOMENT DU NAUFRAGEL: «Je n'ai aucune responsabilité dans cette affaire»
Longtemps emmuré dans un silence assourdissant, Youba Sambou, ancien ministre des Forces armées, au moment du naufrage du bateau «Le Joola», a enfin délié la langue. Pour clouer au pilori tous ceux qui tentent de le noyer dans la plus grande catastrophe maritime jamais connue dans le monde. Comprenne qui pourra...
L'As : Le naufrage du bateau a connu un rebondissement spectaculaire. Quel commentaire en faites-vous ? Youba Sambou : (Silence) ... je n'ai aucun commentaire á faire sur ce rebondissement. Le gouvernement sénégalais a engagé un processus et je suis totalement en phase avec cette décision.

Réagissant aux mandats d'arrêt, le Président a reconnu la responsabilité du gouvernement dans le drame. Est-ce á dire que votre responsabilité est engagée dans cette affaire ?

Mais je suis en phase avec le président de la République. Et je m'en arrête là.

Faîtes-vous votre mea culpa dans cette catastrophe ?

Je n'ai aucune responsabilité dans cette affaire. (Silence). Vous savez, vous les journalistes, il faut d'abord connaître le milieu sociologique des Joola. Car, si des personnes meurent dans un naufrage, après deux ou trois jours de recherches, si vous retrouvez les corps, il faut les enterrer aux abords de la mer. Mais, il ne faut jamais ramener le corps en état de décomposition au cimetière du village. Cela n'existe pas en milieu Joola.

Pouvez-vous être plus explicite ?

(Silence il ne répond pas)

Ne vous sentez-vous pas prisonnier du fait de votre interdiction de voyager en dehors du pays ?

Je n'envisage pas de voyager, mais si vous me donnez les moyens, je vais aller peut-être en voyage.

N'avez-vous pas peur d'être inculpé ?

Par qui ? Mais je ne serais jamais inculpé. Offrez-moi les moyens de partir en voyage et vous verrez.

Quid de la réciprocité brandie par l'Etat ?

Ce n'est pas une question de réciprocité. J'en reviens au processus engagé par l'Etat du Sénégal. Et je le suis de très prés.

Si vous étiez en face du juge d'Evry. Que lui aurez-vous dit ?

Dieu est le seul juge (il se répète). Quelqu'un peut dire tout ce qu'il veut, mais le Tout-Puissant est le seul juge. Et quand vous reprenez une chose, parce que quelqu'un l'a dite, il faudra vous assurer que ce que vous êtes en train de transmettre correspond á la réalité. Ce n'est pas, parce qu'il a avancé des choses, que vous croyez que vous n'avez plus de responsabilité en diffusant ce qu'il a dit. Certes, la loi vous couvre, mais si vous diffusez au nom de Dieu, vous n'êtes pas déculpabilisé. Il faut faire très attention.

Propos recueillis par Samba THIAM

____________________________________________________________________________________________

Mercredi 01 Octobre 2008
Wade offre 500 millions de FCFA à la Guinée 

La presse guinéenne ne cesse, depuis plusieurs semaines, de tresser des lauriers au Sénégal en général et à Wade en particulier. A «juste titre» ! C'est la rondelette somme de 500 millions de FCFA que le Sénégal a offerte à la Guinée en guise de contribution à la célébration, le 2 octobre pro­chain, des 50 ans de son indépen­dance. En effet, les caisses de l'Etat guinéen complètement vides, le gouvernement a dû faire appel à ses «amis» pour financer cet événement national. N'empêche, ces 500 millions de FCFA offerts par le Sénégal ont été au centre d'un long feuilleton judiciaire qui a secoué Conakry durant plusieurs semaines. En effet. Sam Soumah, secrétaire général à la présidence de la République impliqué dans une affaire de «faux décret» était durant la même période, accusé par la presse guinéenne d'avoir détourné....


Voir la suite...

Mercredi 01 Octobre 2008
GUEGUERRE LIBERALE A L'ASSEMBLEE NATIONALE:Le Fss dénonce « l'insouciance et l'irresponsabilité »

La proposition de loi de Sada Ndiaye est inspirée par le président de la République. La remarque est du Front Siggil Sénégal (Fss), qui dénonce la montée en puissance du « pouvoir personnel » de Wade qui, après avoir augmenté la durée du mandat présidentiel, veut faire diminuer celui du président de l'Assemblée nationale. Par ailleurs, le Fss s'étonne des moyens déployés par le fils du chef de l'Etat dans la banlieue, au moment où l'Etat peine à décaisser l'argent du plan Orsec. Dès lors, Dansokho et Cie en concluent que Karim Wade a « des moyens supérieurs à ceux de l'Etat ». Ce qu'ils trouvent anormal, avant de demander. Demandant que cessent « l'opacité » et la « non-transparence », le Fss condamne également la démarche du patron de l'Anoci, qu'il qualifie de « politicienne », « indécente » et visant à « exploiter la misère des populations »...

Voir la suite.....

 Mercredi 01 Octobre 2008


Et de deux pour le régime de WADE: Kéba Diop est mort "Penda KEBE et Kéba DIOP" 
Kéba Diop, l’homme qui a tenté de se suicider au feu lundi devant le palais de la République est décédé. C’est ce que vient d’annoncer la radio privé Futurs médias (Rfm) de Dakar.

Après avoir menacé de le faire s’il n’était pas reçu par le président Abdoulaye Wade, M. Diop s’est immolé en mettant le feu à un liquide inflammable dont il s’est auparavant aspergé. Secouru par un policier et un chauffeur de taxi qui a fait usage de son extincteur, M. Diop sera transporté en urgence par les Sapeurs-Pompiers à l’hôpital Principal de Dakar, situé à deux cents mètres environ du Palais présidentiel. Mais, il n’a pas survécu, puisqu’il aurait rendu l’âme vers deux heures du matin.

Le journal Le Quotidien avait pourtant....


Voir la suite.......


Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article