WADE est en train de démarcher jusque parmi les leaders de BSS.

Publié le par guissguiss

CLIN D’ŒIL DE WADE, PARTAGE ET GESTION DES COLLECTIVITÉS LOCALES : L’heure de vérité pour Benno Siggil Senegaal

Benno Siggil Senegaal s’achemine inéluctablement vers une épreuve décisive. D’ici jeudi, le temps que tous les maires et Pcr soient installés, cette coalition risque de faire face à des choix décisifs. Tout est possible, car le camp du pouvoir est en train de démarcher jusque parmi ses leaders.

L’histoire se répète entre le pouvoir et l’opposition sénégalaise. Face à la menace que constitue Benno Siggil Senegaal, Me Abdoulaye Wade a repris du service, dans les grandes manœuvres politiques en vue d’une recomposition voulue de la classe politique. Derrière ses éloges, remerciements et autres compliments adressés à certains leaders de l’opposition, se cache une volonté de reprise en main de la situation politique. Le Pape du Sopi souhaite toujours que son parti reste le plus longtemps possible au pouvoir. Ce, pour assurer ses arrières. Mais vu les résultats des dernières élections locales, et le contrôle des capitales régionales les plus importantes par l’opposition, l’urgence au Pds est d’affaiblir, voire casser cette dynamique de l’opposition. Et c’est dans cette logique que s’inscrit le Pape du Sopi depuis quelque temps. Des sources bien au fait de ces démarches, assurent que «Me Wade est en étroite discussion avec certains leaders de partis de l’opposition. Et Idrissa Seck est en train de lui prêter une main forte dans cette entreprise». Contrairement à certains responsables libéraux, le maire de Thiès est pour une participation de certains leaders de l’opposition dans le prochain gouvernement du Sénégal. Des manœuvres qui retardent le remaniement annoncé. Une proposition très tentante pour ces responsables de l’opposition. Mais, l’aile dure de la Coalition Benno est contre toute collaboration avec Wade, dans un quelconque gouvernement, car cela casserait, selon elle, la dynamique de l’opposition. Et la page d’une autre alternance, plus importante que la victoire aux Locales, serait ainsi tournée. Mais, les choses avancent à une vitesse telle que ce n’est plus qu’une affaire de jours, pour que les camps se dessinent, pour donner place à une autre recomposition de la scène politique sénégalaise.

Le chef de l’opposition ?

Les démarches souterraines de Wade, ajoutées à l’affaire de la nomination du leader de cette large coalition de l’opposition, a mis l’unité de Benno à rude épreuve. Mieux, en dehors de la proposition de Wade de donner un nouveau statut à l’opposition, et la nomination d’un leader, il y a une nécessité pour Benno de trouver un leader. «Non pas une personne qui sera mise au-dessus de tous les partis qui composent cette coalition, mais un leader, une personne crédible au niveau national et international, et compétent pour porter notre voix», confie un leader de Benno. Avant d’ajouter qu’il ne «sera qu’un leader de transition». L’issue des Locales leur a permis de constater qu’unis, les Sénégalais peuvent porter leur choix sur eux. Mais, pour cela, il va falloir trancher ce débat. «Quitte à faire des sacrifices et à isoler certains, s’il le faut.»

Evaluation du partage des collectivités

A l’issue des installations de beaucoup de maires, certains leaders, membres de Benno Siggil Senegaal, sont montés au créneau pour dénoncer la boulimie du Ps et de l’Afp, au sein de Benno. Certains ont même menacé de claquer la porte de Benno si rien n’est fait pour recadrer les choses. Mais, si certains ont été entendus, d’autres préfèrent attendre la réunion d’évaluation pour étaler leur mécontentement. Car, certains partis ont battu campagne sans avoir aucun poste. Et on parle déjà de réunion d’autocritique, d’aveux, qui peut aussi déboucher vers la sortie de certains partis de Benno Siggil Senegaal.

Publié dans Politique

Commenter cet article