Affaire Barthélémy DIAS/ Karim WADE : L’Eglise donne sa version des faits

Publié le par guissguiss

L’inauguration de l’esplanade du cimetière Saint-Lazare de Béthanie avait failli virer à l’affrontement entre partisans de Karim Wade et ceux de Barthélémy Dias. En marge de la conférence des évêques qui a été clôturée hier à Thiès Monseigneur Théodore Adrien Sarr a donné la version de l’Eglise. (Correspondance) - L’Eglise du Sénégal s’est en enfin prononcé sur l’affaire qui, il y a un mois, avait opposé le responsable des jeunes socialistes Barthélèmy Dias et le président de l’Anoci Karim Wade. C’était au cours du point de presse consacrant la clôture de la conférence épiscopale internationale qui, pendant six jours, du 24 au 30 Novembre, a réuni des évêques du Sénégal, de la Mauritanie, du Cap-Vert et de la Guinée-Bissau au centre forestier de recyclage de Thiès. Pour l’Archevêque de Dakar Théodore Adrien Sarr qui réagissait par rapport à la question sur ladite affaire, il ne s’agissait ni plus ni moins que d’un malentendu qui découle d’une maladresse contenue dans le libellé du communiqué annonçant la cérémonie de bénédiction du cimetière Saint Lazare de Béthanie. Lequel communiqué pouvait, reconnaît-il, prêter à confusion pour faire croire qu’il s’agissait simplement de l’inauguration du monument central et que Karim Wade y était convié. Une maladresse que lui-même dit avoir, dès son retour à Dakar puisque absent du pays au moment des faits, rectifié en faisant émettre un second communiqué disant clairement que lui, Monseigneur Théodore Adrien Sarr, avait décidé de procéder à la bénédiction du cimetière Saint-Lazare qui ne l’avait pas été et du monument central qui venait d’être achevé et que, par conséquent, l’Eglise profitera de l’occasion pour remercier toutes les personnes physiques, morales et toutes les sociétés de la place qui avaient contribué à la création de ce cimetière et à son aménagement. De celles-là, bien entendu Karim Wade qui, de par son agence, l’Anoci a permis l’aménagement du cimetière et l’édification de son monument central. ‘Le cimetière Saint-Lazare de Béthanie étant créé du temps du pouvoir socialiste, j’ai tenu à ce que les remerciements s’adressent aussi au maire de Dakar d’alors qui avait ouvert ce cimetière en 1997. Voilà pourquoi je parle de malentendu. Nous avons voulu bénir ce cimetière qui devait l’être. Nous avons voulu saisir l’occasion pour remercier (les bienfaiteurs) et c’était mal venu de penser que nous faisons de la politique où que nous nous laissons récupérer par le politique’, précise le Cardinal. En outre, ce conclave a été, pour les participants, l’occasion de se pencher, entre autres dossiers retenus par la conférence, sur la situation sociale économique et politique du Sénégal et de la sous-région. Une situation faite, à en juger par le document de presse mis à disposition, de pauvreté, d’esprit défaitiste et fataliste, de manque d’emplois pour les jeunes, d’instabilité politique, d’insécurité sous toutes ses formes et de manque de cohésion sociale. Aussi, avec le concours de plusieurs experts, ont-ils tenté de diagnostiquer l’ensemble de ces maux qui ralentissent la croissance économique, installent l’insécurité alimentaire et rendent moins fructueux tous les efforts déployés en vue de réduire la pauvreté. Les conclusions de toutes ces réflexions devront, selon l’archevêque, servir de thèmes sur lesquels méditeront les fidèles durant le prochain temps du carême.

Publié dans Réligion

Commenter cet article