Avons-nous une Assemblée nationale ou une assemblée de pantins ?

Publié le par Mandiaye Gaye

C’est l’indignation totale que cette « assemblée » suscite au niveau des Sénégalais. Une « assemblée » composée la plupart de députés, à vrai dire de pantins, en majorité et manipulables à volonté par un Président dans la tourmente et aux abois.

C’est assurément triste pour notre peuple, ce qui vient de se passer dans cette institution avec les « députés », qui ont pris la grave responsabilité de voter ce texte de loi, instituant le poste de vice-président de la république. Ils l’ont fait sans état d’âme, dans une illégalité totale, en contournant la voie référendaire, qui était dans le cas d’espèce, le passage obligé de cette loi. En agissant de la sorte avec une telle légèreté, par le fait de voter une loi inconstitutionnelle, qui modifie fondamentalement la forme institutionnelle de la république, presque sans aucun débat de fond, ils portent un immense tort à leur peuple. Ils ont aussi, totalement failli à leur mission historique et sont devenus absolument indignes de prétendre être les représentants du peuple sénégalais, qui leur a confié pour un moment sa souveraineté. En vérité, ils doivent se dire, dans leur fort intérieur, en âme et conscience, qu’ils sont disqualifiés dorénavant pour porter le titre de député. Cette qualité si noble, leur est impropre à cause de la manière honteuse, dont ils se sont comportés, face à un problème aussi grave, qui devait nécessiter un référendum soumis au peuple sénégalais et qu’eux, ont voté banalement.

Le peuple sénégalais ne sait pas pour le moment, à quel prix fort, ces députés ont pu être achetés ou ont pu échanger le peu de dignité qui leur resté, pour se laisser transformer en de véritables pantins, entre les mains d’un manitou. Mais l’histoire retiendra ce fait, comme une des taches les plus sombres de l’histoire politique du Sénégal. Il est vrai que le régime libéral lui-même, issu de l’alternance, est déjà une catastrophe dans la marche de notre nation, il a été un véritable accident ou une erreur dans l’histoire de notre pays.

Me Wade, est en train d’écrire les pages les plus sombres de l’histoire politique de notre pays, au cours de son passage à sa tête. En tant que Président de la république, Me Wade a outrepassé ses prérogatives, pour satisfaire ses désirs personnels ou plutôt ses lubies. Pour en arriver là, il a trouvé ou mieux préparé un terrain fertilisé, en une assemblée, dont la plupart sont des béni-oui-oui et des moins que rien, qui avalise tout ce que le président leur demande de faire et sans réflexion aucune, ils votent toujours en majorité les yeux fermés. Evidemment, les conditions dans lesquelles cette assemblée a été instituée, ne pouvaient donner qu’un tel résultat, parce que, c’est une assemblée très minoritaire, qui a été élue à peu par 30% seulement des suffrages exprimés, donc son handicap, était congénital dès le départ.

Après, près d’un demi-siècle de souveraineté, avoir une institution supposée représenter le peuple, aussi minable, sans âme, anti démocratique et totalement vide de bon sens ou mieux inculte est vraiment indigne de notre pays, au vu de son passé historique, sur le continent et à travers le monde. Nous méritons bien, beaucoup plus que cela !

La dernière place de notre pays quasiment dans le monde, au rang des institutions, nous ne la discutons aujourd’hui avec personne, elle nous est incontestée dans les faits. Quel triste rang !

C’est la tristesse qui m’habite personnellement, quand je vois la présence de certains concitoyens, dans cette « assemblée vraiment ordinaire de Monsieur Abdoulaye Wade » muets comme des carpes, devant une situation aussi grave qui engage le devenir de tout un pays et aux conséquences futures tragiques, qui peuvent conduire notre pays vers des lendemains extrêmement sombres, j’ai des pincements au cœur. Quel dommage !

Maintenant, les choses deviennent de plus en plus clairs pour nous tous. Nous ne pouvons plus tergiverser ou s’attarder sur des détails puérils, en regardant et en laissant faire Abdoulaye Wade, ce que bon lui semble de notre pays, parce qu’il est simplement élu Président de la république. Notre pays est en grave danger avec Me Wade et que tout le monde se le tienne pour dit. Dorénavant, ne soyons pas surpris de ce qui peut nous arriver car, avec lui, tout peut nous tomber sur la tête, avec des institutions préfabriquées de la sorte, qui lui obéissent au doigt et à l’œil. Alors, l’idée saugrenue de « royaume du Sénégal » et du « roi Abdoulaye Wade », n’est pas à écarter car, il est tout à fait dans l’ordre du possible au vu des schémas qui se dessinent devant nous.

C’est pourquoi, c’est à nous tous, qui aimons ce pays, de nous mobiliser pour faire face aux dérives rampantes de Me Wade, qui ne s’arrêteront pas, tant que lui-même, n’aura pas rencontré une résistance populaire patriotique de toutes les forces vives. Par conséquent, toute indifférence de tout Sénégalais quel qu’il soit, par rapport à la situation présente, est assimilable à une collusion consciente ou déguisée avec Me Wade dans son entreprise contre toute la nation sénégalaise, en voulant à tout prix ravaler la république du Sénégal au rang des monarchies.

Jose espérer, que notre pays n’aura plus jamais, une Assemblée élue de la sorte, par une minorité inconsciente et au service d’un homme. Mais pour cela, il faudra qu’à l’avenir, que chacun de nous assuma pleinement et avec responsabilité, son devoir citoyen.

Mandiaye Gaye

Publié dans Contribution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article