Landing ouvre le feu sur la vice-Présidence

Publié le par guissguiss

AAPRES AVOIR JUSTIFIÉ SES RENCONTRES AVEC NIASSE ET MACKY SALL:Landing ouvre le feu sur la vice-PrésidencePRES AVOIR JUSTIFIÉ SES RENCONTRES AVEC NIASSE ET MACKY SALL:Landing ouvre le feu sur la vice-Présidence
En tournée dans certaines localités du pays, Landing Savané a confirmé ses négociations avec Moustapha Niasse ainsi que Macky Sall, qui selon lui vont se poursuivre. Parlant de série de convergences de vue avec ces deux leaders de l’opposition, il a dénoncé le manque de vérité et de sincérité dans ses rapports avec le Pds. Dénonçant des cercles du camp libéral qui ont parrainé Mamadou Diop Decroix, il précise que la majorité du parti lui est resté fidele. Le folliste en chef qui semble ignorer le « conrès » de Decroix, a exprimé une totale méfiance concernant la vice-présidence de la République. Révélant que les députés Aj/Pads n’ont pas voté la loi, il soutient qu’une telle loi, à 3 ans de la présidentielle, devrait faire l’objet de référendum ou d’une large consultation avec la classe politique. 
Depuis son éviction de l’espace présidentiel, Landing Savané se rapproche de plus en plus de l’opposition. Le leader de Aj/Pads a confirmé les rencontres qu’il a eues avec Moustapha Niass et Macky Sall. Plus précis, il avance que pour le progressiste en chef c’est lui-même qui est parti le rencontrer pour un échange sur la situation politique nationale. Pour Macky Sall qu’il appelle son « frère », Landing Savané de révéler qu’il y a de réelles convergences de vues entre eux. Le leader de Aj/Pads, qui dit opter pour une démarche de dialogue de poursuivre que son parti a été exclu de l’attelage gouvernemental : « nous avons eu des problèmes au sein de notre parti. Ce n’est pas à notre demande qu’on a quitté le gouvernement. Mais on est bien là où on est ». Priorisant le dialogue avec la classe politique, Landing Savané, très détendu, assène que dans les concertations, même le Pds n’est pas exclu. Tout de même il tient à dénoncer certains cercles du camp de Wade qui ont « soutenu, encouragé et parrainé » son ex-numéro deux Mamadou Diop Decroix. « Nous aimerions avoir des relations fondées sur la vérité et la sincérité du discours et de la démarche avec le Pds. Mais publiquement, les Sénégalais ont été témoins de ce que j’ai vécu de la part de Decroix qui a été aidé dans sa rébellion », ajoute Savané qui ne prend même pas au sérieux le congrès convoqué par son ancien compagnon de plus de 30 ans. « Quelle est la nature du congrès qu’il va convoquer ? les cadres et responsables, de toute façon, ne répondront pas à son appel. Il n’a qu’à arrêter de perdre son temps », lance-il. Pour Savané, Mamadou Diop a été exclu et la majorité du parti lui est restée fidèle.

Contre le poste de vice-président

« Nous sommes foncièrement contre la loi instituant un vice-président de la République et nos députés n’ont pas voté cela », a tranché net Landing Savané interpellé sur « l’adjoint de Wade ». Se fondant sur la crise sociale et les difficultés de l’heure, le secrétaire général de Aj/Pads, a catégoriquement exprimé son opposition. Et de poursuivre : « à trois ans de l’élection présidentielle, une telle démarche devrait faire l’objet de consultation de la classe politique ou même d’un référendum ». Pire, l’ancien ministre d’Etat auprès du président de la République clame haut et fort que ses camardes et lui ont beaucoup de méfiance vis-à-vis de cette loi. Entouré de Bassirou Sarr, du député Ousmane Guèye et d’autres membres de son bureau politique, Landing Savané effectuait une tournée dans certaines localités pour échanger avec la base. A Mbour, il a pu installer la nouvelle fédération qui a vu un de ses proches remplacer le responsable qui a suivi Decroix. A Guinguinéo, il a installé le bureau fédéral. A Kahone, commune remportée par ses partisans, le secrétaire général de Aj/Pads a rencontré tous ses militants, avec à la tête le député Ousmane Guèye.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article