Idrissa Seck n’a pas un passé lui permettant d’avoir des ambitions présidentielles"

Publié le par Abdou aziz DIOP

Abdoul Aziz Diop juge que le non-lieu total délivré à Idrissa Seck n’est rien d’autre que la conséquence d’un deal politico-financier. Sur les ondes de la radio privée Rfm, le politologue défend l’idée selon laquelle l’ancien Premier ministre n’a pas un passé qui, lui permet d’avoir des ambitions présidentielles.

« Le non lieu total d’Idrissa Seck n’est rien d’autres que de la poudre aux yeux. Une bagatelle de 83 milliards de francs FCA oppose Idrissa Seck et Abdoulaye Wade. Le non lieu total ne porte pas sur les chantiers de Thiès. C’est un non lieu politicien conséquence d’un deal politico-financier entre Abdoulaye Wade et Idrissa Seck. Les chantiers de Thiès ne représentent que de la poudre aux yeux », souligne Abdoul Aziz Diop.

L’ambition présidentielle affichée par l’ancien numéro deux de Me Wade n’est pas légitime. « Idrissa Seck n’a pas un passé lui permettant, tant qu’il ne s’explique pas devant les sénégalais, de prétendre à être le quatrième président de la République du Sénégal. Il ne dispose pas d’atouts en ce sens que son passé est flou. Pour prétendre pouvoir gouverner, il faut au préalable avoir un passé clair, un programme bien défini, etc. », note-t-il.

« Tous les militants du Pds, en commençant par ceux qui y sont arrivés bien avant lui, peuvent dire que c’est Wade leur seul patron. L’une des raisons pour lesquelles les américains ont porté leur choix sur Barack Obama, c’est qu’il a un passé noble. Il fut travailleur social, enseignant de droit constitutionnel à l’université de Chicago. Ses prestations au Sénat étaient d’une telle qualité qu’il s’est imposé comme l’homme de la situation », fait-il remarquer par ailleurs.

Et de conclure : « Barack Obama a fait preuve d’humilité. La faiblesse majeure d’idrissa Seck c’est qu’il est incapable d’humilité non par complexe de supériorité, mais par complexe d’infériorité ».

Publié dans Politique

Commenter cet article