COOPERATION SENEGAL FRANCE : Eric Besson prône l’immigration « gagnant-gagnant »

Publié le par guissguiss

Eric Besson, ministre français de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire, en visite à Dakar a annoncé hier jeudi 26 mars la volonté des deux pays de suivre l’exemple des Etats-Unis et du Mexique en matière d’immigration. Ce qui « conviendra » au Sénégal et à la France et « deviendra une immigration du gagnant-gagnant ».

Eric Besson, ministre français de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire, est en visite à Dakar depuis avant-hier, mercredi 25 mars. Il a rencontré hier jeudi (matin) 26 mars Cheikh Tidiane Sy, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur en vue de réfléchir ensemble, dés maintenant, sur les questions liées à l’immigration. Au sortir de cet entretien, Eric Besson a déclaré que l’objectif de la rencontre était de se concentrer sur ce qu’il appelle « l’immigration circulaire avec un contrat à durée déterminée ». Cela s’explique par le fait que “les immigrés n’ont pas l’intention de vivre dans nos pays mais plutôt dans leur pays d’origine” , a-t-il supposé.

Selon Eric Besson, avec cette nouvelle trouvaille, les immigrants sénégalais iront en France avec un concept. En fin de contrat, ces derniers retourneront dans leur pays avec un projet professionnel. A l’en croire « ce phénomène se vit actuellement aux Etats-Unis avec les Mexicains qui y vont et qui retournent dans leur pays en fin de contrat. C’est cet exemple que nous voulons suivre. Ce qui conviendra à tous et deviendra une immigration du gagnant-gagnant » affirme le ministre français de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développent solidaire.

Et, le ministre français de poursuivre que « vu le taux de chômage, la crise économique qui change la donne partout dans le monde, et pose le problème de travail et de logement, dans le cadre des accords bilatéraux avec le Sénégal, la France veut accueillir et non pas fermer ses frontières ». Car, a-t-il ajouté, « nous sommes en terre d’immigration ».

Pour la France, ces déplacements sont causés par l’accélération de la désertification et du réchauffement de la planète confirmée en Afrique. La France se dit solidaire du Sénégal. « C’est une notion qu’il faut intégrer en plus des raisons climatiques, des problèmes économiques, des ressources rares comme l’eau, pour veiller à l’avenir du réfugié climatique tout comme le réfugié politique » a précisé Eric Besson.

Auparavant, le ministre français de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire a été reçu par le Président de la République Me Abdoulaye Wade à son arrivée à Dakar le mercredi 25.

Publié dans Immigration

Commenter cet article