JPD: Macky Sall n’a reçu que la monnaie de sa pièce

Publié le par guissguiss

Jean- Paul DIAS (Leader du Bcg) : « Macky Sall n’a reçu que la monnaie de sa pièce »
Le leader du Bloc des centristes gaïndé (Bcg) a de la mémoire, contrairement à la plupart des Sénégalais obnubilés par l’affaire Macky Sall. Et il l’a prouvé encore hier, lors de l’émission ‘Pencco’ sur la télévision privée Walf Tv.
Ce que Macky Sall vient de subir n’est pas normal et Jean-Paul Dias, invité hier de l’émission ‘Pencco’ sur Walf Tv, en convient. Mieux, il le dénonce. Seulement, le Premier secrétaire du Bloc des centristes gaindé (Bcg) se refuse à conférer toute virginité politique au président de l’Apr. Et Jean-Paul Dias de rappeler que Macky Sall, en tant que leader politique, n’a été convoqué et auditionné que pendant trois heures de temps et ce sont ceux-là qu’il dirigeait avant sa disgrâce qui en sont les maîtres d’œuvre. A ceux qui veulent coûte que coûte en faire un martyr, le leader du Bcg leur fait savoir que le sort de l’ancien Premier ministre et ancien président de l’Assemblée nationale est minime par rapport à ce qu’il a vécu, lui Jean-Paul Dias : ‘J’ai subi plus que lui. Pour le moment, personne n’a encerclé sa maison, défoncé les portes pour l’arrêter en sous-vêtement et en babouche à 6 h du matin.

Personne n’a brutalisé sa femme jusqu’à ce qu’elle saigne. Personne ne lui a laissé passer toute une nuit sur une chaise. Personne ne l’a enfermé dans une cellule où toutes les aérations ont été expressément bouchées jusqu’à ce qu’il tombe évanoui avant d’être évacué à l’hôpital et d’aller suivre des soins à l’étranger par ses propres moyens. On ne lui a pas fait subir tout cela’. Pis, ajoute le leader du Bcg, ‘sa femme et ses enfants ne se sont pas épuisés par des va-et-vient pour lui apporter le repas en prison. Moi j’ai été night and day à Rebeuss’.

Jean-Paul Dias qui soutient ne pas garder de rancune à l’ancien maire de Fatick, souligne qu’au moment où il subissait toutes ces affres du pouvoir libéral qui a tenté de l’éliminer sans succès, Macky Sall était Premier ministre. Aujourd’hui, fait-il encore remarquer, Cheikh Tidiane Sy qui lui fait endurer pareil sort, était en son temps ‘le ministre de la Justice qui a essayé de me faire subir toutes les peines du monde’. Le leader du Bcg soutient qu’’on ne peut pas être Premier ministre et ne pouvoir rien dire lorsque ses ministres de la Justice et de l’Intérieur font tout ce que bon leur semble. Ça n’est pas possible. Ce qu’on est en train de lui faire subir actuellement, l’actuel Premier ministre ne peut pas demain dire qu’il n’était pas au courant. Par conséquent, j’estime que Macky Sall n’a fait que recevoir de la part de ses anciens alliés la mauvaise monnaie de sa pièce’.

Malgré tout, le leader du Bloc des centristes gaïndé est convaincu que les accusations portées contre le secrétaire général de l’Alliance pour la République ne tiennent pas. ‘Quand on lui dit qu’il a blanchi de l’argent sale, mais ce sont des propos qui ne tiennent pas. Ici à Dakar, il y a plein d’immeubles qui n’ont été construits que grâce à de l’argent sale. Il y a de l’argent sale qui circule dans la capitale, mais que personne (les tenants du pouvoir actuel) ne le dénonce. Encore une fois : ay waxu picc la’, insiste Jean-Paul Dias. Selon lui, les policiers doivent réfléchir avant d’agir et éviter d’obéir ‘bêtement’ à des ordres. ‘Quand on nous parle de conteneur d’argent que Macky Sall aurait reçu, mais c’est faux. Il n’y a que les imprimeries de fabrication de billets en France qui peuvent convoyer de l’argent dans des conteneurs et c’est vers la Banque centrale’, précise le Premier secrétaire du Bcg qui estime, par ailleurs, que tout le monde a le droit d’écrire à un chef d’Etat. D’ailleurs, le leader politique pense que les policiers n’auraient même pas dû enquêter sur la provenance des fonds de campagne de Macky Sall. ‘A ce sujet, si Macky m’avait demandé la réponse qu’il fallait servir aux enquêteurs, je lui aurais suggéré de leur dire : vous n’avez rien à y cirer’ parce qu’ils (les tenants du pouvoir libéral) utilisent l’argent du pays pour aller aux élections’, martèle-t-il.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article