DISSOLUTION DU CNCR: les dérives monarchiques de Wade

Publié le par Hawa BOUSSO

MENACE DE DISSOLUTION DU CNCR, HARCELEMENT CONTRE MACKY, EXCLUSION DE MBAYE NDIAYE ET CISSE LO : Benoo Siggil Sénégal fustige les dérives monarchiques de Wade
Réunis hier au domicile de Amath Dansokho, les leaders des partis membres de la coalition Benoo Siggil Sénégal se sont insurgés contre ce qu’ils appellent le processus de monarchisation du pouvoir et en ont appelé à la mobilisation de tous les patriotes du pays pour faire face.Après avoir défini la priorité des tâches à accomplir en perspective des prochaines locales, les responsables de Benoo Siggil Sénégal ont profité de leur rencontre pour marquer sa solidarité à Macky Sall et dénoncer l’exclusion « abusive » de Mbaye Ndiaye et Moustapha Cissé Lô de l’Assemblée nationale.

Recevant dans l’après-midi d’hier une délégation de l’Alliance pour la République/Yakaar (Apr/Yakaar) composée de Me Alioune Badara Cissé, Seydou Guèye, Mbaye Ndiaye, Mahmoud Saleh et Mor Ngom lors de leur rencontre, les responsables de la coalition Benoo Siggil Sénégal ont laissé éclater leur colère devant la situation qui prévaut dans le pays. Ils fustigent ce qu’ils appellent les nombreuses dérives monarchiques du pouvoir. Décidés à se battre de toutes leurs forces contre l’arbitraire, ils demandent au gouvernement de mettre immédiatement fin contre le harcèlement dont fait l’objet Macky Sall sous le coup d’accusation de blanchiment d’argent sale. Pour le porte-parole du jour de la rencontre, Seydou Guèye, « il est puéril que le pouvoir en arrive à engager dans la déraison une image négative de M.Macky Sall uniquement dans le but de le discréditer aux yeux de l’opinion. De plus, nous trouvons qu’il est anormal que des mesures tendant à priver Macky Sall et Abdoulaye Salli Sall de leurs libertés soient prises ». C’est pourquoi, Amath Dansokho et ses alliés font injonction au Président Wade à son régime de restituer dans les plus brefs délais à l’ancien président de l’Assemblée nationale ainsi qu’à son militant du Gabon leurs passeports. Car « il faut qu’ils retrouvent leur liberté citoyenne et puissent gérer à leur guise leur agenda personnel », argue Seydou Guèye qui, au nom des partis de l’opposition réunis dans Benoo Siggil Sénégal, assimile l’exclusion de Mbaye Ndiaye et de Moustapha Cissé Lô de l’Assemblée nationale à une décision autoritaire et antidémocratique. « Il s’agit là d’une exclusion abusive », dénoncent-ils. Scandalisés par la sortie du ministre de l’Agriculture, Amath Sall, qualifiant le Cadre national de concertation des ruraux (Cncr) « d’organisation subversive » en raison de sa participation aux Assises nationales, les responsables de Benoo Siggil Sénégal mettent en garde le pouvoir contre l’idée d’une éventuelle dissolution de la structure paysanne. Wade et son régime, avertit le porte-parole de la coalition de l’opposition, « doivent se garder de dissoudre une organisation internationalement reconnue telle que le Cncr qui regroupe plus de 60% de la population sénégalaise ». Pour eux, cela n’est pas sérieux. De plus, cette décision peut être source de danger. Refusant, disent-ils, de se faire divertir, Dansokho et ses alliés affûtent leurs armes en perspective des prochaines élections locales. Pour veiller à la transparence de celles-ci, ils invitent les membres du comité électoral de la coalition à poursuivre les concertations à la base et à mettre en place une bonne stratégie. Dans le même sillage, l’ensemble des patriotes du pays ont été appelés à se mobiliser en vaste rassemblement aux fins de stopper les dérives du régime libéral.

Hawa BOUSSO

Publié dans Politique

Commenter cet article