Rewmi de Idrissa Seck forclos à Rufisque

Publié le par guissguiss

Dépôt des listes électorales pour les élections locales /Rewmi de Idrissa Seck forclos à Rufisque

Hier, lors du dépôt des listes électorales, tous les partis politiques et les coalitions ont été à la bonne heure sur les lieux sauf « And Liggéyal Sénégal » qui a été forclos. Par la volonté, dit-on, de celui qui était proposé au dépôt de ses listes.
C’est une histoire de règlement de compte qui a conduit à la forclusion de la coalition « And Liggéyal Sénégal » dont Reewmi est la tête de file. Celui qui avait été choisi par ses pairs pour déposer leurs listes de candidatures a délibérément retardé son arrivée à la préfecture. Dans le dessein d’empêcher son parti et ses alliés de participer aux prochaines élections municipales. Car Samuel Badji, mécontent de sa mauvaise position sur les listes, s’est senti injustement récompensé pour son engagement et son militantisme. Aussi, a-t-il voulu se venger en créant les conditions de perte pour tout le monde. « Si je dois mourir, je le ferai avec tout le monde », lancera-t-il à l’endroit de ses pairs qui lui demandaient des explications. Il n’en fallait pas plus pour que les injures et les coups pleuvent sur lui.

Une véritable volée de bois vert sur le malheureux qu’on a vite extrait des lieux pour le sauver. Pourtant, ce n’était là que le début des malheurs de la coalition dirigée par l’ex-maire de Thiès. Elle sera forclose dans toutes les autres communes d’arrondissement et même en ville. Une situation dont se réjouit la commune d’arrondissement de l’Ouest, considérée comme bastion imprenable du Pds à cause de la popularité du maire libéral Alioune Mar. Et pour cause, d’ailleurs, car le soutien plus que probable des nombreux « Dahiras Moustarchidine Wal Moustarchidate » ne serait pas pour faciliter les choses à la coalition sopi. Des sources autorisées nous apprennent cependant que la coalition « And Liggeyal Sénégal » est victime de son impréparation et ne doit s’en prendre qu’à elle même.

Publié dans Politique

Commenter cet article