Sénégal- coalition " Benno Siggil Senegaal ": 560 listes communes pour endiguer Wade

Publié le par guissguiss

Sénégal- coalition " Benno Siggil Senegaal ": 560 listes communes pour endiguer Wade
A quelques heures du dépôt des listes électorales, la coalition «Benno Siggil senegaal» clame fort sa prouesse d’avoir réussi à établir une liste commune dans la quasi-totalité des localités. «Dans la quasi totalité des collectivités locales, la coalition «Benno siggil Sénégaal» est en mesure de déposer une liste commune, malgré le nombre de partis et les fortes demandes», s’est réjouit le secrétaire général de la Ligue Démocratique (LD), Abdoulaye Bathily. Il a, en outre, averti que, «nous sommes décidés à créer les conditions d’un référendum pour mettre en minorité la Cap21 et Me Abdoulaye Wade». Pour ce qui est des poches de résistance notamment Thiès et Saint-Louis, et une quinzaine d’autres localités, le porte-parole du jour de la réunion de la coalition de l’opposition, dédramatise. «Ces cas sont négligeables par rapport aux 560 collectivités dont nous avons une liste commune. Il y a une diversité des situations», a-t-a affirmé. Ainsi, comme les précédentes élections, Abdoulaye Bathily n’exclut pas de listes parallèles dans ces collectivités. Il a, tout de même, gardé espoir que la coalition arrive à trouver une solution avant le dépôt des listes parce que selon lui, les discutions se poursuivent.

"La CENA est absente et inefficace"

Le professeur Abdoulaye Bathily n’a pas été tendre avec la Commission Electorale Nationale Autonome. «On constate l’absence totale de la CENA dans le processus électoral. C’est un organisme qui a prouvé son inefficacité. Elle est au service du ministère de l’Intérieur, c’est une honte», peste le leader de la LD. Pour lui, «la CENA a un pouvoir de s’autosaisir. Mais, ses démembrements sont inconnus». Aussi la CENA est, à ses yeux, un organisme dont les textes lui permettent de faire beaucoup de chose. Malheureusement, a-t-il regretté, «les conditions de nominations des membres laissent à désirer». Quant au président de le CENA, Abdoulaye Bathily a estimé qu’il y a un problème d’éthique lorsque sa femme figure une liste».

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article