TAMBACOUNDA/ LES CHOSES SE COMPLIQUENT POUR LES LIBERAUX

Publié le par guissguiss

TAMBACOUNDA/ LES CHOSES SE COMPLIQUENT POUR LES LIBERAUX L’Afp et le Psa en alliance pour les locales
Pour la quasi-totalité des observateurs du landernau politique de la région de Tambacounda, les libéraux auront fort à faire avec le Parti Socialiste Authentique (Psa) qui ratisse large. Souty Touré a scellé une alliance stratégique avec l’Alliance des forces de progrès (Afp), pendant que les libéraux, eux, ne sont d’accord que sur leur désaccord.

L’Alliance des forces de progrès (Afp) noue une alliance électorale avec le Parti Socialiste Authentique (Psd) de Souty Touré « Nous avons choisi le camp qui se soucie de la promotion de la jeunesse » dira d’entrée de jeu le patron régional des « Progressistes ». El hadj Diawara soutiendra opter pour « la modernité, la jeunesse, la compétence, l’expérience et le développement au détriment de l’impertinence ou encore de l’archaïsme ». Les camarades de Moustapha Niasse diront se démarquer de la position des instances directionnelles de « Benno Sénégal » dont « les leaders n’apprécient pas à sa juste mesure la représentativité des uns et des autres, ils ne connaissent pas mieux que la base les compétences locales aptes à diriger les régions, les communautés rurales et les communes et capables d’abréger les souffrances des populations » expliqueront-ils, non sans reconnaître qu’il y a eu des résistances, même si elles ne sont pas de nature à plomber les chances de cette coalition au sortir des consultations du 22 mars prochain.

Le leader de l’AFP à l’échelle de la région de Tambacounda dira rentrer d’une tournée d’une semaine qui l’a conduit dans les coins et recoins du département et le résultat de cette odyssée a été les alliances scellées ça et là. « De Bamba à Missira, en passant par Maka Kolibantang, Kouthiaba, Sinthiou Malème, Koussanar, Kahène, Koumpentoum et Dialocoto, nous avons discuté avec des responsables même de formations comme la LD, le PIT, le PS, et nous nous sommes bien compris, il n’y a que le développement de la région qui nous anime » laissera entendre Mr Diawara qui ajoutera que seuls les principes pour les meilleurs choix possibles en termes de compétence sont importants. « Les quotas et positionnements pourraient facilement se régler ».

Souty Touré qui doit d’ailleurs rencontrer ce vendredi les responsables officiels de l’AFP sur toute l’étendue de la région, se frotte les mains. Les analystes politiques avancent qu’il a eu l’intelligence de comprendre que les jeunes doivent pouvoir grandement compter. « C’est pourquoi il va les chercher partout, dans la société civile ou encore les autres formations politiques » diront-ils.

Publié dans Politique

Commenter cet article