Menacé de mort, taxé de franc-maçon, puis injurié, Cheikh Béthio...

Publié le par guissguiss

 Menacé de mort, taxé de franc-maçon, puis injurié par deux individus : Cheikh Béthio réclame la tête du second coupable
Cheikh Béthio Thioune a été menacé de mort, traité de franc-maçon, puis injurié de mère par deux individus qui ont été "identifiés "par la police. Il s'agit de Abdourahmane Diop et de Abdourahmane Mbacké. Si l'un est entre les mains des limiers, l'autre quant à lui vaque toujours à ses occupations. Ce qui n'est pas du goût du guide spirituel des "thiantakones".
Ce début d'année restera à jamais gravé dans la mémoire de Cheikh Béthio Thioune. En effet, le guide spirituel des "thiantakones" est "profondément" touché dans sa chair et dans son àme. Deux individus (Abdourahmane Diop, et Abdourahmane Mbacké, fils de Serigne Cheikh), ont tenu des propos "déplacés" en son encontre. Et si les deux complices ont été en moins d'une journée détectés par la police, il n'en est pas de même pour leur incarcération. Au  fait, un des compères a été arrêté, au moment où l'autre s'est fondu dans la nature. "La police qui, jusqu'ici, a fait un travail redoutable, doit au plus vite appréhender le second coupable, avant que la situation ne dégénère", a averti le guide spirituel des "thiantakones", samedi dernier, depuis sa demeure sise au quartier résidentiel Sotrac-Mermoz. Et de révéler que les parents du "mal intentionné fuyard" sont allés auprès de Serigne Cheikh pour lui demander d'intervenir. Avant de poursuivre : « Je remets tout entre les mains de Serigne Saliou Mbacké. Je suis persuadé que justice sera rendue". En outre, le fondateur de Médinatou Salam a recommandé à ses disciples de rester sereins. "Je ne demande à personne de faire quoi que ce soit. N'insultez personne, n’arrêtez personne. Car la police va terminer le travail ; ne laissera pas l'affaire tomber ; et toute la lumière sera faite". Pour rappel, Cheikh Béthio Thioune a été appelé, le premier courant, par les individus susnommés, qui l’ont menacé de mort, avant de l'injurier et de le traiter de franc-maçon. 

Publié dans Société

Commenter cet article