Mamadou Diop, maire de Yoff déféré au parquet

Publié le par guissguiss

Mamadou Diop, maire de Yoff fait l’objet d’un retour de parquet
 C’est toujours la Bastille pour le maire de Yoff, M. Mamadou Diop. Déféré ce mardi au parquet, M. Mamadou Diop qui fait l’objet de poursuites pour escroquerie foncière, n’a pas été entendu par le juge. Après une journée passée dans la cave du palais de justice, sis au Bloc des Madeleines, il a fait l’objet d’un retour de parquet.
Le maire de la commune d’arrondissement de Yoff, M. Mamadou Diop devrait faire face au juge ce mercredi 7 janvier. Prévu ce mardi, son face à face avec le juge a été finalement différé. Ce mercredi, s’il est entendu par le juge, il pourrait être fixé sur on sort et savoir s’il va être inculpé ou non. Peut-être même qu’on pourrait assister à une médiation pénale. Une source proche du milieu judiciaire contactée, n’écarte par cette hypothèse, compte tenu de la personnalité du mis en cause.

Pour rappel, le maire de Yoff est en garde-à-vue depuis lundi dernier à la Section de recherches de la Gendarmerie nationale, suite à de nouvelles plaintes contre lui. Mamadou Diop est sur le coup de plusieurs plaintes portant sur des litiges fonciers, au niveau de la Bande verte de Yoff, localité où il est le maire. Toutes ces plaintes se trouvent sur la table du Procureur de la République, qui a ainsi instruit la Section de recherches de la Gendarmerie nationale pour mener l’enquête.

L’ancien maire de Dakar et actuel édile de Yoff est poursuivi pour escroquerie sur le foncier, par de nouveaux plaignants qui ont saisi le Procureur de la République, Ousmane Diagne. En vérité, depuis trois mois, le maire de Yoff est dans la mélasse du foncier. Il avait été déféré début octobre au Parquet, après une enquête menée par le commandant Fall de la Section de recherches de la Gendarmerie nationale. Mamadou Diop avait d’ailleurs accusé les gendarmes de l’avoir déshabillé et humilié. Ce qu’avait nié catégoriquement la Section de recherches de la Gendarmerie. Qui, bien au contraire, avait estimé s’être très bien comporté avec le maire de Yoff, par ailleurs colonel à la retraite du même corps. Et c’est dans le bureau du Procureur de la République que Mamadou Diop avait négocié un délai pour faire face à ses créances. Depuis, les plaignants attendent toujours la couleur de leur argent.

Publié dans Société

Commenter cet article