Rapport de la Bad : Le Sénégal au bord du gouffre économique

Publié le par guissguiss

Un rapport très salé de la Banque Africaine de développement sur la situation économique du Sénégal est sorti récemment. En effet notre pays est rangé dans le même compartiment que les Comores, le Zimbabwe, la Côte d’Ivoire, la -Somalie, le Soudan. Ces pays sont dans une zone de turbulence depuis des années due à la guerre…Ce qui veut dire que le Sénégal est dans une situation économique inquiétante, c'est-à-dire au bord de la banqueroute.

Jusqu’au 11 décembre dernier le Sénégal faisait partie des «  pays pour lesquels sont suspendus, pour cause d'arriérés de plus d'un mois, la signature de nouveaux accords de prêts, les décaissements de tous les prêts en cours accordés par le Groupe de la Banque, ainsi que l'octroi de nouveaux prêts », selon un rapport de la Banque Africaine de Développement(BAD) .Les pays concernés sont les Comores , la Côte d’Ivoire , le Sénégal , la Somalie , le Soudan , le Zimbabwe. Ces pays sont sanctionnés «  pour cause d'arriérés sur des prêts multinationaux ».Ils sont aussi suspendus « de la signature de tout nouvel accord de prêt et/ou accord de garantie, les décaissements de tous les prêts en cours accordés par le Groupe de la Banque, ainsi que l'octroi de nouveaux prêts » jusqu’à nouvel ordre. Le rapport précise qu’en cas de paiement les sanctions peuvent être levées. Et le Sénégal nous révèle une source s’est acquitté de cette dette le 11décembre dernier. A une période où l’on soutient que les finances publiques ne sont pas reluisantes. D’ailleurs c’est pour cette raison que certains observateurs se posent la question à savoir, comment le Sénégal a fait pour honorer cette « dette » ? Du côté du ministère de l’Economie et des Finances, c’est l’omerta…

_____________________________________________________________________________________________

Sénégal | Situation politique, économique et sociale du pays : l’alarmant diagnostic de la Raddho 

« Signes de banqueroute de l’Etat », « crise secteur de l’énergie », « agenda de la succession à la tête de l’Etat », « émeutes contre la vie chère et la SENELEC…, la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO) exprime à travers une déclaration, « sa vive préoccupation face aux signes récurrents et palpables de crise durable, voire chronique qui affecte pratiquement tous les secteurs de vie nationale ». Au plan politique, la Raddho indexant « l’agenda de la succession invoqué au lendemain de l’élection présidentielle par la conférence de presse du Président élu », exige la dissolution de l’Assemblée nationale « la moins légitime et la moins crédible que le Sénégal ait connue » et la suppression du Sénat.      Lire l'article...

RENFORCEMENT DE LA CORRUPTION:Les « douteux » nouveaux amis du Sénégal !
Le Sénégal risque-t-il d’être « capturé » davantage dans la nasse de la corruption par ses nouveaux partenaires au développement ? Sa nouvelle stratégie de « diversification du partenariat économique » avec des pays exportateurs « portés à recourir à la corruption, à verser de manière occulte des pots-de-vin à l’étranger pour capturer les Etats », comporte aux yeux du Forum civil, qui le met ainsi en garde, « des risques réels » de renforcement de la corruption.
         Lire l'article...
Conseil national de l'Alliance Jëf- Jël : Talla Sylla revient sur l'assassinat de Me Séye  

Le Conseil national de l’Alliance Jëf-Jël s’est tenu hier. Une occasion pour de revenir sur les préoccupations des populations que celles-ci doivent prendre en charge par le refus et faire face à Wade que Talla Sylla considère comme «le premier des bandits». Il revenait alors dans son discours sur l’assassinat du juge constitutionnel, Me Babacar Sèye.          Lire l'article...

LD/ MPT- Rapport confidentiel pour le congrés du 20-21 décembre : L'alternative aux «trahisons de Wade

La semaine prochaine, se tiendra le 6e congrès ordinaire de la Ligue démocratique/Mouvement pour le parti du travail (Ld/Mpt). A cette occasion, selon le rituel en la circonstance, un Rapport sera soumis aux congressistes. Si la réunion du Secrétariat permanent de la Ld, tenue ce week-end, a livré quelques «biscuits» à la presse par rapport aux propositions qui feront l’objet des échanges du 20 au 21 décembre 2008, il reste que le contenu de ce Rapport dont nous avons copie.                                 Lire l'article...

Publié dans Economie

Commenter cet article