ASSASSINÉE: Qui était Marie Claude Emonet?

Publié le par guissguiss

ASSASSINÉE PUIS ABANDONNÉE SUR LA BANQUETTE ARRIÈRE DE SA 4X4: Qui était Marie Claude Emonet?

Vendredi dernier, les populations des Hlm Grand-Yoff faisaient une macabre découverte : le corps sans vie d’une ressortissante française, abandonnée dans sa voiture 4X4. Marie Claude Emonet, elle s’appelle. Elle a été empoisonnée selon les résultats de l’autopsie. Séjournant à Dakar depuis plusieurs années, Marie Claude Emonet était célibataire divorcée. Proche de la cinquantaine, elle était mère d’un enfant. La dame était aussi très connue dans le milieu de la jet set sénégalaise. Avec Badou Bèye, elle administrait le «Just For You» et était une amie intime de l’artiste musicien Abraham Pipo Diop.

Pour ceux qui l’ont connue et côtoyée, une âme sensible et charitable s’en est allée à jamais. La dame Marie Claude Émonet ne méritait pas de mourir, encore moins en de pareilles circonstances. Assassinée puis abandonnée à l’arrière de sa 4x4 Land Cruiser, c’est ainsi que les habitants des Hlm Grand Yoff l’ont découverte, devant la porte d’une maison près du stade Léopold Sédar Senghor. Sa présumée meurtrière a été par la suite appréhendée, trahie qu’elle a été par ses empreintes digitales. Avant-hier, cette dernière s’est donné la mort par pendaison dans les locaux du Commissariat central de Dakar où elle était en garde- à- vue. Quel a pu être le mobile du crime? Les réponses fusent de partout. Des sources proches de l’enquête mettent en avant la jalousie, tandis que les amis de la victime parlent d’un problème d’argent. Par contre, d’autres avancent les deux thèses à la fois. En tout état de cause, une petite enquête menée nous a permis de savoir que la ressortissante française était très riche et que son argent attirait parfois les «croqueurs de diamant». Réputée très active, c’était une femme qui ne rechignait pas à travailler dur. D’ailleurs, à une époque, elle avait pris en main la co-gérance du très prisé bar-restaurant, le «Just For You». D’après certaines indiscrétions, c’est elle qui aurait même financé l’achat de la boîte. Séjournant à Dakar depuis quelques années, elle se rendait souvent en France, plus précisément à Dax, la ville où elle demeurait. Célibataire, banquière de formation et proche de la cinquantaine, elle n’avait qu’un seul fils répondant au nom de Stéphane. C’est ce même fils, âgé de près de 30 ans, qui, après l’autopsie, a récupéré et acheminé en France la dépouille de sa génitrice. Une mort qui a plongé son entourage dans un profond tourment et une grande tristesse. Marie-Claude Emonet côtoyait beaucoup de gens, surtout ceux de la jet-set. Badou Bèye avec qui elle administrait le «Just For You» était de ceux-là. Abraham Pipo Diop, le musicien chanteur qui a fait parler de lui récemment dans la presse après son mariage avec sa consoeur Ngoné Ndiaye Guéweul, l’a aussi fréquentée. Ils ont tous deux vécu une idylle avec la dame. Une idylle qui les a menés droit à la discorde. Au milieu de toute cette zizanie, il y aurait également le frère de Badou Bèye, Ibrahima Bèye, qui n’est autre que le mari de la présumée meurtrière, Ady Camara.

Publié dans Société

Commenter cet article