Habib Sy prend le contre-pied de Farba Senghor

Publié le par guissguiss

Ancrage du Sénégal dans l'Asecna: Habib Sy prend le contre-pied de Farba Senghor
"je confirme que la Sénégal n'a jamais quitté l'Asecna. Nous demeurons dans l'Agence pour la sécurité aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna). Il est fort probable d'ailleurs qu'un comité des ministres extraordinaires de l'Asecna se réunisse dans le courant de mois de décembre au Sénégal".

Ces propos sont ceux du Ministre des Infrastructures des Transports Terrestres et des Transports Aériens. S'exprimant hier en marge de la session de vote de projet de budget à l'Assemblée Nationale, M. Habib Sy a précisé que le Sénégal va consolider son encrage dans l'organisation, mais cela n'enlève en rien son option de travailler pour reformer le fonctionnement et la gestion de l'Asecna.

"C'est quelque chose de nécessaire et fondamental. On ne peut plus continuer de la façon dont cette structure marche aujourd'hui. Et j'estime que c'est une préoccupation que nous partageons avec les autres États membres", a-t-il dit. Par ailleurs, il s'est prononcé sur le projet de loi sur l'Aéroport Blaise Diagne (Aibd). Selon lui, ce projet donne désormais la compétence à l'État d'être actionnaire majoritaire de l'Aibd. "La construction d'un aéroport est un problème très sérieux. Il y a les problèmes de sécurité, il y a les problèmes de possibilité de lever de financement…, cela l'État du Sénégal est capable de le faire. C'est pourquoi nous avons introduit aujourd'hui (Ndlr : hier) ce projet de loi. La gestion de cet aéroport sera privée. Nous sommes des libéraux. Acceptez avec nous que l'État n'est pas un bon gestionnaire, c'est pour cela que nous avons signé une convention avec une société allemande pour lui confier la gestion de l'Aéroport Blaise Diagne", explique M. Sy. Il a profité de l'occasion pour exprimer sa compassion pour les nombreux accidents qui se produisent sur la route Keur Mbaye Fall. "Dans l'immédiat, d'ici la semaine prochaine, on va mettre des ralentisseurs sur les deux voies, ensuite nous allons faire des grillages de protection. Nous avons aussi été saisis de Pikine pour l'éclairage.

Il y a un ensemble de mesures qui, si on arrive à les appliquer, diminueront les accidents", a promis le ministre. Abordant la crise qui secoue la société Dakar Dem Dikk (DDD), M. Sy est formel. "C'est à l'Assemblée Nationale que j'ai signé le protocole d'accord avec le ministre du Budget pour la reprise de travail des travailleurs de DDD. Les salaires sont débloqués. Nous avons pris l'engagement de sécuriser les salaires jusqu'au mois de décembre, y compris la Tabaski. Nous allons nous réunir avec le ministre de l'Économie et des Finances pour régler définitivement le problème de la compensation", a révélé le ministre.

Publié dans Economie

Commenter cet article