Gestion financière de la défunte Fsf

Publié le par guissguiss

Gestion financière de la défunte Fsf : Un Cabinet d’audit épingle Mbaye Ndoye et son équipe pour 66 millions
L’ancienne fédération sénégalaise de football (Fsf) alors dirigée par Mbaye Ndoye a été épinglée par un cabinet d’audit d’expertise indépendant. Le rapport qui sera publié dans les tout prochains jours fait état d’un trou de 66 millions.

Cette révélation a été faite, aujourd’hui lundi 3 novembre 2008 au cours d’une conférence de presse, par le Président du Comité de Normalisation du Football (Cnf), Mamadou Diagna Ndiaye. « Pour ce qui est de la situation financière, le président Mbaye Ndoye avait pris à témoin le peuple sénégalais. Lors de la passation de service, il avait dit qu’ils vont laisser les caisses de la fédération pleines d’argent. "Sur les 175 millions de francs Cfa qu’il avait annoncés, le cabinet d’expert choisi a noté un cas négatif de 66 millions", a révélé le président Digana Ndiaye.

Selon le président du Cnf, le cabinet d’audit qui n’a pas pris l’avis des membres de la fédération, indique que ce sont 108 millions de francs Cfa qui ont été trouvés, et que sur cette somme, il y a un chèque de 30 millions qui circule encore. Et les 60 millions de créances sont introuvables. Une affaire à suivre…

Sambou BIAGUI

______________________________________________________________________________________________

Mardi 04 novembre 2008
L'Amérique à l'heure du choix
Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes. Après des mois de dure campagne, les urnes vont enfin départager le démocrate Barack Obama et son adversaire républicain John McCain. L'un des deux va devenir le 44e président des États-Unis.

A quelques heures de l'ouverture des bureaux de vote, le démocrate Barack Obama dispose d'une solide avance, tandis que son adversaire républicain dans la course à la Maison blanche, John McCain, cherche des motifs d'espoir.

Depuis la fin septembre, Obama est en tête dans tous les sondages nationaux et n'a cessé de consolider son avance dans un contexte marqué par la crise financière, à laquelle il semble le mieux armé pour répondre selon les électeurs. Les huit études diffusées lundi à la mi-journée lui accordaient un avantage compris en cinq et onze points.

Le sénateur de l'Illinois, qui pourrait devenir à 47 ans le premier président métis des Etats-Unis, obtiendrait selon les sondages quelque 300 voix au collège électoral, alors que 270 grands électeurs suffisent pour l'emporter...

Lire la suite...

 

Mardi 04 novembre 2008
Le Gouvernement engage une procédure judiciaire pour faire constater la fin de la licence de SENTEL

Le Gouvernement du Sénégal a décidé d’engager une procédure judiciaire pour faire constater qu’il a été mis fin régulièrement et pour des motifs valables à la licence concédée, en 1998, à SENTEL, annonce un communiqué reçu lundi à l’Aps.
Le texte a été rendu public le jour même où le Gouvernement a publié dans le journal officiel le décret n°2001-23 du 17 janvier 2001 confirmant la révocation de la concession de télécommunications accordée à SENTEL. La mesure a été notifiée par huissier à la société des télécommunications, le 29 septembre 2000....

Lire la suite... 


Mardi 04 novembre 2008
LIQUIDATION DE MACKY SALL
Ça coince quelque part
Plus d’une centaine de signatures déjà obtenues. La résolution sur la base des lois « Sada Ndiaye » du nom de leur libéral-initiateur pour « déposer » le président de l’Assemblée nationale, Macky Sall n’avait pas pour autant atterri, hier, lundi 3 novembre sur la table de la conférence des présidents à défaut de celle du président lui-même. Ça coince où ?
S’il est désormais inscrit dans l’ordre « naturelle » des choses depuis la caution du Conseil constitutionnel et la promulgation quasi automatique par le chef de l’Etat des lois « Sada Ndiaye », le départ du perchoir de l’Assemblée nationale de Macky Sall, tarde encore...

Lire la suite...

Publié dans Sports

Commenter cet article