Menace de plainte : Sada Ndiaye rattrapé par les démons de la Sicap

Publié le par guissguiss

Menace de plainte : Sada Ndiaye rattrapé par les démons de la Sicap

Après avoir été déclaré non grata à Matam, voilà que Sada Ndiaye est menacé de poursuites judiciaires par le Collectif des habitants d’Amitié-Sicap karack pour vente de bien appartenant à autrui.
Sada Ndiaye aurait en effet cédé un terrain de 2800 m² à 50 400 000 F de Francs, au sieur Mamadou Samba Diew, du temps où il était Directeur Général de la Société Immobilière du Cap Vert (Sicap).

Comme le raporte la RFM, Les jeunes de la Sicap ont barré la route qui longe Sicap Karack pour manifester leur colère. Ce site en question était destiné à accueillir des infrastructures sportive, c’est ce que déclare en tout cas ce collectif.

On peut se demander s’il n y aurait pas une main politique derrière cette affaire ? Pour rappel, le député du groupe parlementaire libéral Sada Ndiaye, initiateur de la loi qui porte son nom, est au coeur de la guerre à mort que mènent les libéraux contre l’actuel président de l’Assemblée nationale Macky Sall.

_________________________________________________________________________________________________

Lundi 03 novembre 2008
Parti Démocratique Sénégal : Macky Sall rompt le silence cette semaine
Le président de l’Assemblée nationale va parler aux Sénégalais cette semaine. C’est Macky Sall, lui-même, qui en a fait la révélation dimanche dans son fief de Fatick où il présidait la finale de la Coupe du maire. Cette sortie de Macky Sall intervient juste 24 heures après la diffusion dans la presse d’un communiqué annonçant la promulgation par le président Abdoulaye Wade de la loi portant modification de l’article 15 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Une promulgation qui scelle définitivement le sort de Macky Sall en tant que président de la chambre basse du Parlement.
En effet, s’adressant à ces militants et sympathisants qui sont sortis massivement pour l’accueillir à l’entrée de la ville, le maire de Fatick leur a lancé : "Je n’ai pas peur parce que je sais où je vais.
Lire la suite
....

 
Lundi 03 novembre 2008
Mbodj remet Me Wade dans le Droit

Le Conseil constitutionnel y est allé finalement de sa «sagesse légendaire» consistant à se conformer à la volonté du président de la République. Comme une coutume, en ces huit ans d’alternance. Il a déclaré, à l’issue de sa séance du 30 octobre 2008, que l’Article 15 est conforme à la Constitution, permettant ainsi au président de la République de promulguer cette loi de toutes les controverses.  Désormais, aux termes de l’Article 1er du décret de promulgation : «Le président de l’Assemblée nationale et les autres membres du Bureau sont élus pour une durée d’un an.» «Les membres du Bureau sont rééligibles et les mandats du président de l’Assemblée nationale, ainsi que celui des autres membres du Bureau sont renouvelés à la première séance de la session ordinaire.» «L’Assemblée nationale peut, toutefois, mettre fin aux fonctions du président ou d’un membre du Bureau par l’adoption d’une résolution à la majorité absolue. Un minimum de trente huit (38) députés doit, cependant, présenter cette résolution.».....

Lire la suite.... 

Publié dans Politique

Commenter cet article