ACCROCHAGE SANGLANT ENTRE BAYE FALL ET PASTEURS : Des blessés, des cases incendiées, du bétail calciné

Publié le par guissguiss

ACCROCHAGE SANGLANT ENTRE BAYE FALL ET PASTEURS : Des blessés, des cases incendiées, du bétail calciné
Un accrochage opposant des Baye Fall et des Peulhs a fait plusieurs blessés et d’importants dégâts matériels dont des cases incendiées et du bétail calciné, avant-hier, dans les localités de Pognène, Darou Bayré et Keur Saïd Ndoye, dans la région de Thiès. Durant tout l’après-midi de mardi, les gendarmes de la brigade de Nguinth ont fait plusieurs fois la navette entre la ville de Thiès et lesdites localités, théâtre des échauffourées. C’était soit pour procéder à des arrestations soit à l’évacuation de blessés vers le centre hospitalier Amadou Sakhir Ndiéguène de Thiès. L’accrochage entre Peulhs de Pognène et les Baye Fall de Darou Bayré, localité située près de Kawsara Fall, a finalement eu des conséquences regrettables, selon des témoins de la scène. En effet, rapportent ces derniers, les Baye Fall, mus par un esprit de vengeance à la suite d’une agression qui aurait été commise sur un des leurs, sont allés au village de Pognène pour s’attaquer à quelques habitants trouvés sur place avant de mettre le feu aux cases et en saccager d’autres. Dans cet incendie provoqué par les Baye Fall, des ovins, caprins et de la volaille n’ont pas été épargnés.

Depuis quelques années, la cohabitation entre les deux camps était devenue très difficile. Les Peulhs reprochent surtout aux Baye Fall de vouloir faire la loi dans cette zone où, soutiennent-ils, ils se sont installés depuis des lustres. Ces derniers ont balayé cette assertion d’un revers de main et accusent les pasteurs de ne pas respecter le parcours du bétail et de se livrer à des provocations à leur endroit. L’étincelle, cette fois-ci, est partie d’une rencontre entre membres des deux communautés. Un Baye Fall ayant croisé un Peulh avait voulu faire la fête à ce dernier. Une bagarre s’en était suivie et le Peulh fut sérieusement touché. La réaction de la communauté des habitants de Pognène ne se fit pas attendre. Le Baye Fall en question fut poursuivi jusqu’au village de Keur Saïd et extrait de la chambre où il s’était réfugié par ses poursuivants. Il reçut plusieurs coups de coups de coupe-coupe. Et c’est dans un état lamentable qu’il fut évacué au centre hospitalier Amadou Sakhir Ndiéguène. Ce fut la réponse du berger à la bergère. Des Baye Fall surexcités se lancèrent dans une expédition punitive au village peulh de Pognène.

Pour le moment, c’est l’accalmie au niveau des deux camps qui se regardent toujours en chiens de faïence. Mais, les gendarmes veillent bien au grain.

Car, une simple étincelle pourrait, à tout moment, déclencher une bagarre. Du côté des Baye Fall, le fils du marabout demande l’intervention des autorités pour un règlement définitif de ce conflit qui perdure. Il affirme également que plusieurs plaintes ont été déposées au niveau de la gendarmerie, mais sans suite. De leur côté, les Peulhs soutiennent également subir régulièrement les provocations des Baye Fall. Pour l’heure, l’enquête suit son cours aux fins de mettre la main sur les vrais coupables.


Auteur: A. Sarr GONZALES

_______________________________________________________

CONVOQUÉ CE MATIN PAR LA COMMISSION DE DISCIPLINE DU PDS : Macky oppose un refus catégorique Macky
Nos satellites, proches de l’establishment libéral, jurent, la main sur le cœur, qu’une réunion secrète s’est tenue, dimanche, au domicile d’une grosse pointure du régime. Une rencontre à laquelle avaient pris part d’autres «têtes de file» de la démarche pour la mise à mort de Macky Sall. Et là, nos sources, formelles, notent que le maire d’une des plus vieilles villes de la capitale est pressenti pour occuper, si jamais Sada Ndiaye et compagnie arrivent à détrôner l’édile de Fatick, le Perchoir. D’ailleurs, la personne en question gère plusieurs questions concernant l’Hémicyle. Et les libéraux, qui comptent aller jusqu’au bout de cette affaire, ont tenu une réunion de réglage au domicile du pressenti. Comme quoi, on s’active déjà pour gérer l’après-Macky....

Lire la suite de l'article.....

Sénégal: APRES LA MISSION DU FMI, Le Ps parle de menace sur le paiement des salaires des fonctionnaires
Il découle de la situation économique préoccupante du pays, telle que décrite dans le rapport de la mission du Fmi qui « a évalué les dérapages budgétaires sérieux qui ont été mis à jour au début du mois d’août 2008 », des perspectives qui ne sont guère plus rassurantes. Cette déclaration du Parti socialiste (Ps) parle, au rythme où vont les choses, de la menace de non paiement des salaires des salaires des fonctionnaires dans les prochains mois.

Pour les camarades de Ousmane Tanor Dieng, cette information est d’autant plus plausible que depuis plusieurs mois les salaires des agents contractuels de certaines structures de l’Etat ne sont pas payés. « Aujourd’hui le régime libéral qui a perdu les manettes, ne dispose plus de marge de manœuvre, se donnant pour unique levier le bradage des bijoux de famille (actions de l’Etat dans le capital de la SONATEL) pour les besoins d’une consommation immédiate en dépenses de fonctionnement et en paiement d’arriérés...

Lire la suite de l'article....

ÉMIGRATION CLANDESTINE : 53 candidats au voyage dont des Gambiens interpellés à Keur Mousseu 
53 candidats à l’émigration clandestine qui s’apprêtaient à embarquer pour rallier les Iles Canaries à partir de Kayar et Mboro (région de Thiès), ont vu tous leurs espoirs fondre comme beurre au soleil. Les éléments de la brigade de gendarmerie de Pout ont débarqué le lundi dernier, au quartier Thiékène de la localité de Keur Moussa, pour procéder à l’arrestation des 53 personnes désirant se rendre en Europe par la mer. Parmi les....


Lire la suite de l'article
....

Publié dans Politique

Commenter cet article