REVUE DE PRESSE – AFRIQUE : « Passe d’armes à New York »

Publié le par guissguiss

REVUE DE PRESSE – AFRIQUE : « Passe d’armes à New York »

Une même expression dans plusieurs journaux africains au lendemain de l'ouverture de la 63ème Assemblée générale de l'Onu. Sur fond de crise économique, financière, alimentaire, les Nations unies doivent évoquer la pauvreté, les objectifs du Millénaire, les conflits armés...

 

« Autant de débats, nous dit Le Potentiel en RDC, dans lesquels on retrouve indubitablement l'Afrique ». « C'est l'Europe qui a donné le ton par la voix de Nicolas Sarkozy », explique le journal. Le président français « s'est attaqué directement à la Chine, en lui reprochant de multiplier l'aide sous forme de projets ». Des propos violemment condamnés par Le Pays, au Burkina Faso : « De quoi se mêle Sarkozy ? », lance le journal qui, en éditorial, dénonce « une base de paternalisme suranné ». « Nicolas Sarkozy n'a pas mandat pour commander aux Africains la conduite qu'il leur faut tenir. Il n'a pas le droit de s'attaquer si vertement à la Chine, même sans la nommer, alors qu'elle aussi, vient offrir ses services ».

« Où est l'infidélité ? »

Le Pays ne décolère pas et croit deviner les motifs cachés du président français. Comme nombre d'Occidentaux, il « s'effarouche à la seule pensée que le continent africain puisse basculer dans l'escarcelle de la Chine ». « Les articles chinois, poursuit le journal, disponibles à petits prix, sont désormais prisés des rues marchandes de nombre de villes et contrées africaines. Les populations trouvent enfin des produits que peut leur permettre le peu d'argent qui se trouve encore dans leur porte-monnaie. Où est l'ingratitude ? demande alors Le Pays. Où est l'infidélité ? »

La Chine n'est sans doute pas désintéressée dans cette affaire, tempère Le Pays. « Mais qui l'est tout à fait en la matière ? Avec elle au moins, c'est plus simple, plus clair, plus vrai. » Et Le Pays de conclure sur un adage populaire : « Il vaut mieux un puits peu profond, avec de l'eau, qu'un puits profond mais sans eau ». Si la Chine, pour l'Afrique, devenait un puits peu profond mais rempli, il serait irraisonnable que ce continent s'en prive.

Thabo Mbeki, absent remarqué

Grand absent de cette Assemblée générale des Nations unies, le président sud-africain démissionnaire Thabo Mbeki. Et les journaux de son pays n'ont pas manqué de le relever. « L'absence de Mbeki a été très ressentie », titre le Star. « Son ombre a suivi jusqu'à New York, Nkosazana Dlamini-Zuma ». La ministre des Affaires étrangères « a tenté de remplacer l'expérience et l'influence d'un homme qui était au milieu des dirigeants du monde, comme un poisson dans l'eau ». Le Star relate l'hommage appuyé par le président ghanéen John Kufuor à Thabo Mbeki aux Nations unies. Finalement, finit le journal, il ne s'est guère trouvé que Ban Ki-moon pour ne pas s'exprimer publiquement sur le sujet. « Mais en tant que secrétaire général, il est soumis à réserve en matière de politique intérieure. »

« Fémicide » en Rdc

En Rdc, la presse revient sur l'accalmie survenue hier au Nord-Kivu. Le Potentiel fait état d'un « calme relatif sur le tronçon Saké-Bweremana-Minova », un tronçon d'une cinquantaine de kilomètres. Du coup, le trafic a pu reprendre entre Minova et Goma, « après une nuit de tirs intenses à l'arme lourde comme à l'arme légère ». Ce conflit violent fait de nombreux morts, des dizaines de milliers de déplacés également. Comme dans ces villages du sud du territoire de Masisi, écrit encore Le Potentiel.

Et les femmes ne sont pas épargnées par ces massacres. Pour le rappeler, une dizaine d'entre elles, d'origine congolaise, ont organisé un sit-in le week-end dernier dans le quartier de Matonge à Bruxelles. C'est à lire dans Le Phare : « Une action d'éclat pour dénoncer le silence de la communauté internationale face à l'extermination des femmes dans les déplacements massifs, les viols, meurtres et assassinats. » Des accusations résumées en un mot par les manifestantes : « fémicide ».

Kenya : révélations sur la répression de Mungiki

Enfin, au Kenya, graves révélations concernant la police d'Etat. Le Daily Nation parle d'un véritable « permis de tuer ». 500 jeunes assassinés par des escadrons de la mort dans la répression de la secte Mungiki. La police ne s'est pas contentée de tirer à balles réelles. Plusieurs victimes ont été « étranglées, noyées, matraquées, mutilées ». Des exécutions secrètes et quasi-systématiques, comme le révèle un nouveau rapport de la Commission nationale du Kenya sur les droits de l'homme. Un rapport qui détaille « le nom des victimes, les dates auxquelles elles ont été tuées, les lieux où leurs corps ont été jetés ».

Le Daily Nation publie d'ailleurs plusieurs de ces renseignements, mais souligne « le peu d'évidence concernant d'éventuels ordres venus d'en haut ». Mais peu importe, juge le journal. Il n'y a pas de fumée sans feu. « Ce n'est pas la première fois que la police est mise en cause dans des affaires de meurtres de masse. Tous ces rapports ne peuvent pas être faux. Il doit y avoir, au moins, un brin de vérité. » C'est la raison pour laquelle, finit le Daily Nation, une enquête publique s'impose désormais.


RFI
24-09-2008

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AFRIQUE DU SUD:14 ministres démissionnent

Onze ministres et trois ministres délégués sud-africains ont confirmé leur démission du gouvernement, suite au limogeage du président Thabo Mbeki, indique un communiqué de la présidence rendu public hier.

Le communiqué, qui ajoute que le ministre des Finances, Trevor Manuel, fait partie des ministres démissionnaires, indique que le président Mbeki, qui va officiellement se retirer jeudi, « a dû accepter à regret », ces démissions.

La vice-présidente Phumzile Mlambo-Ngcuka a donné le ton en confirmant sa démission dans la matinée. Les ministres démissionnaires sont : Mosiuoa Lekota de la Défense, Essop Pahad des Services Présidentiels, Ronnie Kasrils, des Renseignements, Ngconde Balfour des Services correctionnels, Alec Erwin des Entreprises publiques, Mosibudi Mangena des Sciences et de la Technologie, Thoko Didiza des Travaux Publics, Sydney Mufamadi de l'Administration provinciale et locale et Geraldine Fraser-Moleketi de la Fonction publique et de l'Administration.....

Lire la suite de l'article----

Sénégal :réduction du mandat des deux présidents du parlement: Quant la violation de la Constitution est théorisée

Malgré l'alerte sonnée par certains parlementaires et juristes, selon laquelle : « si cette proposition de loi est adoptée, violerait allègrement le principe intangible et universel de droit quant à la non rétroactivité des lois, sauf dans le cas de génocide, de crime de guerre et crime contre l'humanité», le député Sada Ndiaye, initiateur de la proposition de la dite loi, est resté sur sa logique : « la proposition de loi doit s'appliquer à ce mandat en cours ».

Face à la presse hier au 3ème étage de l'Assemblée nationale, abritant les bureaux du Président du groupe parlementaire libéral et démocratique Doudou Wade, l'initiateur de la proposition de ladite loi Sada Ndiaye a fait savoir qu'«on ne parle pas d'activité ou de réactivité. L'Assemblée nationale tire son pouvoir de la Constitution et nous disons que cette proposition de loi doit...

Lire la suite de l'article.....

Monde - Economie : Nicolas Sarkozy veut éviter les "erreurs du passé" envers l’Afrique.
 Nicolas Sarkozy a invité la communauté internationale à éviter les "erreurs du passé" envers l’Afrique, notamment en matière d’aide au développement et d’endettement, une allusion à la Chine.
"Je voudrais lancer un appel qui vaut pour nous tous : ensemble, évitons la répétition des erreurs du passé", a déclaré le président français au siège des Nations unies à New York, lors d’une réunion sur le développement de l’Afrique organisée par le secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon.

Il a précisé qu’il pensait en premier lieu à la question de la dette. "Nos efforts collectifs depuis la fin des années 1990 ont permis de diviser par quatre la dette extérieure de l’Afrique et (...) l’Afrique a retrouvé des marges de manoeuvre pour les investissements publics et pour les secteurs sociaux", a-t-il expliqué. "Prenons garde à un réendettement public trop rapide et trop coûteux. Ne préparons pas une nouvelle crise de la dette africaine pour 2030."
Nicolas Sarkozy a souhaité que...

Lire la suite de l'article....

Situation « calamiteuse » du Sénégal :
Le Fss compte alerter les institutions internationales
Exit les dénonciations sur la gestion jugée « catastrophique » du régime libéral, les partis membres du Front Siggil Senegaal (Fss) ont décidé de saisir les instances internationales sur « la situation calamiteuse du Sénégal ». C’est l’une des principales décisions qui est sortie de la conférence des leaders de cette structure de l’opposition non parlementaire.
Selon Souleymane Ndiaye Brin, porte-parole du jour, un mémorandum sera remis à la Banque mondiale et aux autres bailleurs de fonds du Sénégal afin de les alerter sur la situation « critique » du Sénégal, avec une ampliation envoyée à Me Wade lui-même.

Par ailleurs, les leaders du Fss comptent rencontrer....

Lire la suite de l'article.....


LA POLICE ESPAGNOLE A ARRETE JUAN JONE
 
l'assassin du Sénégalais Ousmane Kote tué le 6 septembre

La Garde Civile espagnole a arrêté lundi après-midi l'assassin présumé du ressortissant sénégalais Ousmane Kote, tué le 6 septembre à l'arme blanche, dans la localité de Roquetas de Mar, dans le sud-est de l'Espagne, indique une source officielle.  Juan José O. N. (26 ans), alias “El Bollo” a été appréhendé dans sa planque, une maison isolée dans une zone de cultures sous serre de la région d'Almeria, a précisé la Garde Civile dans un communiqué dont APA a eu copie.

 La localité de Roquetas de Mar a été le théâtre de violents affrontements entre forces de l'ordre et des immigrés africains en colère après l'assassinat du jeune Ousmane Kote. Le retour au calme n'a été possible qu'après les appels lancés par les associations d'immigrés africains et le déploiement d'un fort dispositif policier dans cette petite localité touristique, où des milliers d'immigrés africains travaillant comme...

Lire sa suite de l'article...
 

CORRUPTION- CLASSEMENT : Le régime de Wade s’enfonce dans la zone rouge
Le Sénégal est classé 85ème au rang mondial avec un score de 3,4 point, selon le rapport 2008 de Transparency international sur l’indice de perception de la corruption (IPC). Ce résultat place le pays dans la zone rouge des pays les plus corrompus mais aussi confirme l’ancrage du Sénégal dans la corruption puisqu’au niveau africain il a reculé de trois places.
A en croire Paul Dominique Correa, du task-force du forum civil, ce résultat obtenu par le Sénégal est le même qu’il a enregistré en 1999. Cela signifie que le Sénégal « piétine et confirme son ancrage historique dans la corruption au moment où des pays de la Cedeao ont connu des avancées". M Correa a cité des pays comme le Ghana, le Burkina Faso, le Cap-Vert, etc.
Dans ses conclusions, le Forum civil, antenne nationale deTransparency international, estime qu’il n’y a aucun signe évident traduisant une réelle volonté des autorités à engager....

Lire la suite de l'article......

L'Italie déploie l'armée à Naples pour lutter contre la mafia après l’assassinat de six africains
Le gouvernement de Silvio Berlusconi a décidé mardi d'envoyer des soldats dans le sud de l'Italie pour lutter contre la mafia, après le meurtre de sept personnes, mais la durée limitée de cet engagement, trois mois, a été critiquée par l'opposition de gauche.

Le Conseil des ministres a donné son feu vert au "déploiement de 500 militaires pour trois mois afin de soutenir les forces de l'ordre" et la majorité des soldats sera envoyée dans le sud du pays, dans la région de Naples, a déclaré le ministre de la Défense Ignazio La Russa au cours d'une conférence de presse. Le ministre a précisé que ces 500 militaires venaient s'ajouter aux 3.000 déjà déployés dans les grandes villes italiennes pour lutter contre la l'insécurité. "Cette mesure est insuffisante car trop brève, pour faire les choses sérieusement l'armée devrait rester au moins trois ans", a déclaré à l'AFP le sénateur de gauche Giuseppe Lumia, vice-président de la Commission parlementaire antimafia. Quelque 400 renforts de police sont déjà arrivés lundi dans la région de Naples (sud) après la tuerie de jeudi dernier. Six Africains, originaires du.....

Lire la suite de l'article.....

  Sarkozy et ses conseillers ne parient plus sur la victoire d’Obama

L’Elysée aurait opéré un nouveau revirement dans l’élection présidentielle américaine. Sarkozy et ses conseillers ne parient plus sur la victoire d’Obama.

En coulisse, Nicolas Sarkozy et ses proches conseillers ne parient plus sur une victoire de Barack Obama lors de l’élection présidentielle américaine, le 4 novembre, selon une information publiée par le journal Le Parisien de jeudi...


Lire la suite de l'article.... 

 Coup d’arrêt de l’immigration "légale" ?

Coup d’arrêt pour l’immigration « légale » ? Depuis au moins trois mois, le ministère de la Jeunesse n’envoie plus de quotas de jeunes sénégalais en Espagne dans le cadre de l’accord entre le Sénégal et le gouvernement ibérique.

Le départ pour l’Espagne de 2000 pêcheurs n’est pas encore effectif alors que le gouvernement du Premier ministre José Luis Zapatero (voir photo). Pour cause, en crise économique l’Espagne à revu sa politique en matière d’immigration.

Le pays a adopté, vendredi 19 septembre, un plan d’aide au retour pour les immigrés sans emploi. A en croire le journal Le Monde, la mesure concernerait les citoyens de 19 pays ayant signé....


lire la suite de l'article.....


Publié dans Monde

Commenter cet article