MACKY SALL DIVISE LE PALAIS ET LE PDS

Publié le par guissguiss

WADE AUDITIONNE PAPE SAMBA MBOUP ET BABACAR GAYE, LES LIBÉRAUX DE FATICK EXCLUENT LE PRÉSIDENT DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE -
Très déçu par le comportement de certains de ses collaborateurs qui ont transformé le palais en «ring», le président de la République a décidé de faire le grand ménage autour de lui. Avant de s’envoler, hier, vers les Etats-Unis, il a tenu à entendre Pape Samba Mboup et Babacar Gaye qui ont failli en venir aux mains vendredi dernier. C’était devant Abdoulaye Faye de la commission de discipline du Pds et Aziz Sow porte-parole du gouvernement. Selon nos sources, Me Wade a promis de sévir, après son retour prévu le 26 septembre prochain.

«Cette fois, le président de la République est déterminé à sévir». La confidence émane d’un proche de Wade qui fait écho de la volonté de ce dernier de procéder à un nettoyage à grande eau du palais. Et comme pour étayer la détermination du locataire du palais de l’avenue Léopold Sédar Senghor, nos sources affirment que ce dernier a convoqué Pape Samba Mboup et Babacar Gaye, après leurs échanges de propos plus qu’injurieux, dans la nuit du vendredi à samedi. «Il les a entendus devant Abdoulaye Faye, responsable de la commission de discipline du Pds, et Aziz Sow, le ministre porte-parole du gouvernement», affirment nos interlocuteurs. Ils précisent que le Président de la République a juré de sévir, après son retour des Etats-Unis où il s’est rendu, hier, pour prendre part à l’Assemblée Générale de l’Onu
.Pape Samba Mboup : «J’ai réitéré mes propos devant le Président»

Contacté par nos soins, pour vérifier les développements consécutifs à son altercation avec Babacar Gaye, le chef de cabinet du président confirme la séance de confrontation qui s’est déroulée dans le bureau de Me Wade. Et c’est pour affirmer qu’il a réitéré tous ses propos devant le chef de l’Etat. «Je lui ai ensuite expliqué que dans ce contexte d’inondations et de délestages, les urgences étaient autres que politiciennes», ajoute M Mboup. Avant de préciser qu’il ne défend personne (Ndlr : il ne prend pas position en faveur de Macky Sall) et qu’il ne fait que défendre des principes.

Babacar Gaye : «Je n’ai aucun commentaire à faire»

De son côté, le Directeur de cabinet politique du Pds préfère garder le silence. Invité à se prononcer sur son «audition» par Wade, il affirme n’avoir aucun commentaire à faire… Par ailleurs, d’autres sources confirment la détermination du Président de la République à rétablir l’ordre dans son entourage. «Après son retour prévu le 26 septembre prochain, il n’est pas exclu qu’il aille plus loin qu’une simple reprise de la situation au palais», précisent nos sources. Une diminution de la taille du gouvernement et la nomination de technocrates à des postes-clés sont ainsi envisagées, pour donner un signal fort à l’opinion nationale et internationale.

L'Obs

Publié dans Politique

Commenter cet article