USA - 51 « mensonges » de McCain

Publié le par Le Soleil

Le parti Démocrate a mis en ligne hier une page Internet destinée à "compter les mensonges" du candidat Républicain à la présidentielle de novembre John McCain, dont le nombre a été arrêté à 51.

La page, accessible depuis l'adresse www.mccainpedia.org, montre un portrait de John McCain souriant à côté d'un compteur arrêté au chiffre "051". "Pour tenir John McCain responsable de ses dires, le Comité national démocrate va compter et faire la chronique des mensonges ici même sur la page +compter les mensonges+ de la McCainPedia", expliquent les Démocrates sur le site. Parmi les déclarations du sénateur de l'Arizona recensées par les démocrates comme des mensonges, figure celle où il prétend que sa colistière Sarah Palin n'a jamais accepté de subventions fédérales en tant que gouverneure de l'Alaska.

"Quatre Pinocchios pour McCain", écrivait le « Washington Post » sur ce sujet samedi. La page souligne également que l'affirmation des républicains selon laquelle l'Alaska produit 20% de l'énergie des Etats-Unis n'est "pas vraie, pas même proche de la vérité" selon le site factcheck.org, qui vérifie les assertions des deux candidats tout au long de la campagne. L'équipe de John McCain, accusée par les Démocrates de recourir à des "mensonges dégoûtants" dans la campagne présidentielle, a lancé une riposte dimanche en accusant le camp de Barack Obama d'être "en pleine panique" et en fustigeant les éditorialistes américains qui ont accusé M. McCain et sa colistière de mensonges.

NIGERIA - Attaques dans le Delta du Niger

La station pétrolière et gazière d'Alakiri, à une dizaine de km des côtes de l'Etat de Rivers, dans le delta du Niger, a été attaquée hier "à la dynamite et autres explosifs" par des hommes armés à bord d'une dizaine d'embarcations, a précisé le lieutenant-colonel Musa Sagir, porte-parole de la Joint task force (Jtf, armée-police). "Les attaquants ont été repoussés", a-t-il poursuivi, précisant qu'un incendie s'était déclaré durant les échanges de coups de feu. Un professionnel du secteur qui a requis l'anonymat a confirmé l'incendie et qualifié cette attaque de "sérieuse"... Principal mouvement armé de cette région d'où le Nigeria tire 90% de ses devises, le Mouvement d'émancipation du delta du Niger (Mend) a revendiqué l'attaque dans un courriel. Politiciens locaux ? Ex-militaires ? Personne ne sait exactement qui se cache derrière le Mend, qui se présente comme le champion de la cause ijaw, une ethnie de 14 millions de personnes. On ignore également tout de ses effectifs et de son financement. Face au déclenchement annoncé d'"Ouragan Barbarossa", le lieutenant-colonel Sagir a menacé de "nettoyer" la région des "bandes criminelles".

"La saison des enlèvements, sabotages et de l'illégalité" va bientôt être terminée", a-t-il déclaré à la presse dimanche...

Source : le Soleil

Publié dans Monde

Commenter cet article