Une nouvelle loi affecte les Africains

Publié le par sud quotidien

ROYAUME-UNI / IMMIGRATION : Une nouvelle loi affecte les Africains

 (Apa) Une nouvelle loi sur l’emploi, plus susceptible d’affecter les immigrés africains plus que tout autre groupe vivant au Royaume-Uni, a été dévoilée par le gouvernement britannique, a appris APA hier.

La nouvelle loi indique que les médecins, les enseignants du secondaire et les travailleurs sociaux hors du territoire de l’Union européenne ne seront plus recrutés pour travailler en Grande-Bretagne. Le personnel des technologies de l’information, les architectes et les métiers les plus qualifiés du secteur du bâtiment sont également exclus. Il s’agit de la plus grande des professions représentées parmi les 350 000 emplois qualifiés actuellement ouverts aux non migrants de l’Union européenne, dont la plupart sont les Africains et les Indiens, qui seront exclus en vertu du nouveau système.

La décision d’exclure la plupart des médecins et des infirmières met un terme à plus de 50 années au cours desquelles le Service national de la santé (NHS) misait sur le recrutement de personnel d’outre-mer pour faire marcher les hôpitaux et effectuer des interventions chirurgicales. La liste provisoire du déficit de main-d’oeuvre publiée mardi soir par le Comité consultatif au ministère britannique de l’intérieur réduit le nombre d’emplois qualifiés en Grande-Bretagne ouverts aux non migrants de l’UE d’1 million à 700 000. Il est estimé que ce changement permettra de réduire le niveau de main-d’oeuvre au sein des immigrés qualifiés en Grande-Bretagne en dehors de l’Europe entre 30 000 et 70 000 personnes par an. La liste principale des domaines de déficit identifiés par le groupe d’économistes du marché du travail est gérée par des directeurs évoluant dans le bâtiment pour les projets estimés à plusieurs millions de livres, des ingénieurs chimistes et génie civile, des médecins consultants, des professeurs de sciences et de mathématiques et officiers de navires pour pouvoir à une nouvelle marine marchande de plus en plus florissante.

Il comprend également des emplois inattendus tels que les professions de danseurs de ballet qualifiés et de tondeurs de moutons. Les experts ont appris auprès du ‘Royal Ballet’ que très peu de demandeurs britanniques disposent du niveau artistique ou esthétique requis pour ce boulot. Les organismes de défense des droits humains ont, quant à eux, déclaré mercredi qu’ils étudient la nouvelle loi.

Publié dans Immigration

Commenter cet article