Cote D'Ivoire: Présidentielle : LA BATAILLE EST ENGAGÉE !

Publié le par guissguiss

Présidentielle : LA BATAILLE EST ENGAGÉE !

La réunion extraordinaire des instances du parti, à Yamoussoukro, s’est soldée par une décision sans surprise.

Pour la présidentielle du 30 novembre prochain, le Front populaire ivoirien (Fpi) a choisi Laurent Gbagbo comme son candidat. Les 4000 délégués venus de toute la Côte d’Ivoire et qui ont pris d’assaut la grande salle de 2000 places de la Fondation Félix Houphouet- Boigny de Yamoussoukro, en ont décidé ainsi samedi dernier, en présence de son épouse Simone Ehivet. Avant d’entamer cette convention, Affi N’Guessan, président du Fpi, a longuement attiré l’attention des militants sur l’importance de la décision qu’ils avaient à prendre, tant pour la vie du parti que pour l’avenir de la Côte d’Ivoire et des Ivoiriens. “Nous devons gagner les prochaines élections pour poursuivre notre programme de Refondation de la Côte d’Ivoire, car notre peuple n’acceptera pas de retourner à un passé de gestion hasardeuse et d’échecs”, a indiqué Affi N’guessan. Pour le président du FPI, il faut choisir entre l’avenir et le passé, la liberté et l’asservissement, la dignité nationale et la disgrâce nationale. Entre ceux qui ont combattu, qui ont résisté, qui ont donné leur sueur, leur sang et leur vie afin que la nation reste debout et ceux qui ont failli, qui ont trahi et qui sont marqués par un passé d’autoritarisme, de gabegie. “Camarades, parce que nous venons de loin et parce que nous voulons aller loin, nous devons choisir en toute responsabilité et en toute conscience, un candidat capable de relever les défis actuels de notre histoire et d’incarner notre ambition pour notre nation” a interpellé Affi N’Guessan. Avant d’ajouter: “Nous voulons une personne qui sait faire front quand l’histoire l’exige (…). Un homme qui ne détale pas à la moindre alerte, abandonnant son peuple à la violence et à l’anarchie; un “Woody” qui sait pourquoi il se bat, avec qui il se bat et contre qui il se dresse. C’est un code de l’honneur sur lequel notre peuple ne peut transiger”.

Lui emboîtant le pas, Aboudrahamane Sangaré, a dressé le bilan de la gestion du Front populaire ivoirien. Il a souligné les nombreux acquis dans les différents secteurs d’activité. Ce bilan qu’il juge largement positif malgré la guerre, qui n’est rien d’autre que le résultat de la clairvoyance et du génie politique d’un homme: Laurent Gbagbo. C’est pourquoi il a invité les militants à le réélire afin qu’il poursuive l’oeuvre de développement de la Côte d’Ivoire. Il n’en fallait pas plus pour que les nombreux militants, présents dans cette grande salle de la Fondation ainsi que ceux installés dans le hall principal de l’édifice, et qui suivaient l’évènement sur deux écrans géants, se lèvent et applaudissent à tout rompre.

Tous les représentants des instances du parti, les différentes cellules du FPI au sein des groupes socioprofessionnels, les leaders des associations patriotiques des jeunes et des femmes et les mouvements de soutien, ont pris l’engagement d’oeuvrer sur le terrain pour assurer une large victoire au premier tour à leur candidat. Pour mieux le faire connaître aux militants et sympathisants, un film a été projeté sur l’homme.

Publié dans Politique

Commenter cet article