CHEQUES SANS PROVISIONS Le ministre...

Publié le par L'Office

 

CHEQUES SANS PROVISIONS A TAMBA : Le ministre Awa Ndiaye roule dans la farine les organisations de femmes
Les femmes entreperenurs de la région orientale n’en reviennent toujours pas. Elles viennent d’être roulées dans la farine par Mme le ministre de la Famille, de l’entreprenariat féminin et de la Micro finance, Awa Ndiaye, qui leur a servi des chèques sans provisions. C’est dans une banque de la place que les braves femmes ont appris que les chèques étaient sans provisions. C’est dans la plus grande déception qu’elles ont tout bonnement rebroussé chemin, après avoir quitté leurs localités, certaines d’entre elles ayant parcouru des centaines et des centaines de kilomètres pour rien. 
Dès l’annonce de la quinzaine de la femme qui se tenait à Koussanar, à 44 km de Tambacounda, toutes les organisations de femmes de la région de Tambacounda s’étaient mobilisées derrière une seule dame, Mme le Ministre de la famille, de l’entreprenariat féminin et de la Microfinance, Awa Ndiaye, pour rendre cette fête très belle. Très contente de l’accueil, de l’ambiance et de l’exposition de ces braves dames porteuses de projets de tout genre. Mme le Ministre décidera devant toute l’assistance d’appuyer certaines organisations féminines qui se sont distinguées dans diverses activités de développement. Mme le Ministre, dans le fief du CEDAF, va remettre des chèques à certains groupements dont le montant varie entre 500.000 francs à 1 million de francs Cfa. Ces femmes de la commune de Tambacounda et du département vont, au sortir de la quinzaine de la femme, lancer un « ouf de soulagement », et pouvoir voir enfin leur rêve se réaliser. Mais c’était sans compter avec ces chèques sans provision de Mme le Ministre, Awa Ndiaye, qui a roulé ces braves dames de Tambacounda dans la farine. Certaines femmes porteuses de projet, qui voulaient rentrer dans leur fonds, en bravant la forte canicule et des kilomètres et des kilomètres, qui s’étaient ruées dans une banque de la place, verront « leur rêve brisé ». Car, leur compte n’était pas approvisionné en argent. C’est dans la déception et la désolation totale que ces femmes rebrousseront chemin, n’en croyant pas leurs yeux, estomaquées par ce qui venait de se passer. Le manque criard de moyens de certaines femmes porteuses de projet, a fini par décourager plus d’un. Certains groupements de femmes qui ont reçu ces « chèques sans provisions », que nous avons tenté de joindre au téléphone, n’ont pas voulu parler de cette histoire, par crainte d’être sanctionnées, ou de voir leurs chèques retirés ou annulés. Selon une source du service du développement communautaire, un fax du ministère serait envoyé pour faire part d’une tournée d’une délégation du ministère de la Famille, de l’entreprenariat féminin et de la Microfinance, pour la remise de l’argent aux femmes détentrices de chèques. Jointe au téléphone, la responsable du projet Crédit Femme du ministère incriminé minimise et parle d’incompréhension ou un déficit de communication entre sa structure et la Cnca. Un délai de 45 jours a été donné aux femmes pour entrer en possession de leur du malheureusement le deadline n’avait pas été et les comptes ont été bloqués souligne Mme Khady Fall Ndiaye. D’ailleurs précise -t-elle « une mission est en route pour Tamba. Et au plus tard demain, les femmes percevront leurs chèques ». Wait and see. Affaire à suivre.

Auteur: Assane DIALLO    

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article