Assaut de clandestins africains à Melilla

Publié le par guissguiss

Nouvel assaut de clandestins africains à Melilla en Espagne
MADRID (AFP) - lundi 23 juin 2008 - 9h03 - Plusieurs dizaines de clandestins africains ont à nouveau pris d'assaut dimanche soir un poste frontière entre le Maroc et l'enclave espagnole de Melilla pour tenter d'entrer en Espagne, mais ont été repoussés, ont annoncé les médias espagnols. Cette tentative, faisant suite à un assaut similaire dans la nuit de samedi à dimanche, est intervenue vers 21h15 GMT, pendant la séance des tirs aux buts du quart de finale de l'Euro-2008 entre l'Espagne et l'Italie, ont indiqué à l'agence Europa Press les autorités locales.

Les assaillants ont été repoussés par les forces de polices marocaines et espagnoles, qui étaient sur leur garde après le premier assaut et n'ont pas réussi à passer la frontière, selon ces mêmes sources.

Près de 70 subsahariens avaient déjà tenté d'entrer en force à Melilla tôt dimanche matin, la plupart ayant été repoussés par les forces de sécurité, selon les autorités locales.

Il s'agissait du premier assaut massif d'immigrants africains sur Melilla depuis 2006. Au mois de juillet de cette année, l'un d'entre eux était mort lorsqu'il avait tenté d'entrer en territoire espagnol en compagnie de plusieurs dizaines d'autres Africains.

En 2005, quatorze immigrants étaient morts dans des tentatives similaires, dont certains tués par balles par les forces de sécurité marocaines ou espagnoles, lors d'assauts sur les grillages-frontières de Melilla et de Ceuta, la seconde enclave espagnole au Maroc.

Depuis plusieurs jours, l'Espagne, une des portes d'entrée de l'Europe, se retrouve de nouveau sous la pression de l'immigration clandestine, avec notamment l'arrivée de quelque 500 clandestins, majoritairement subsahariens, aux Iles Canaries.

 

 

 

Haut de la page  Dépêche précédente  Sommaire  Dépêche suivante
© 2008 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Publié dans Immigration

Commenter cet article