Détournement de fonds portant sur .....

Publié le par guissguiss

Détournement de fonds portant sur les cartes d’identité numérique : Une haute autorité de la République mouillée

 Après leur lancement à grande pompe, le Sénégal venait de s’ouvrir à l’ère du numérique. En effet, le gouvernement aura débloqué une importante manne financière pour que les Sénégalais bénéficient gratuitement d’une nouvelle carte d’identité numérisée. Cependant, ces fameuses cartes d’identités sont à l’origine d’un mécontentement général, car nombreux sont ceux qui attendent depuis plusieurs mois leur réception. Mais, rien jusque-là, pour la bonne et simple raison que l’argent alloué et portant sur de nombreux millions a été détourné. Une haute autorité de la République serait impliquée dans cette histoire de détournement de fonds portant sur la confection de cartes d’identité numérique.

Le délai de confection des cartes nationales d'identité (Cni) qui était compris entre 15 et 20 jours a vertigineusement atteint 6 mois. Pour quelle raison ? Il suffit de vous rapprocher de nombreux commissariats de la place pour en savoir quelque chose. Selon les informations dignes de foi, émanant d’hommes en tenue, depuis janvier 2008, il n'y a plus de dépôts de Cni, car la société chargée de les confectionner a refusé de poursuivre le travail tant que le fonds alloué pour la confection de ces cartes ne lui est pas remis intégralement. Pourquoi ? Toujours selon les sources, le jackpot a été détourné par une haute autorité de la République récemment débarquée. En tout cas, la société qui a gagné ce marché et qui se nomme "Société de la rue" refuse de confectionner la moindre carte tant qu'elle n'est pas rentrée dans ses fonds. Cette situation, à titre d’exemple a mis la quasi-totalité des commissariats sens-dessus, sens-dessous, car ils sont assiégés tous les jours par les Sénégalais qui avaient déposé leur dossier depuis décembre 2007 et janvier 2008, mais qui n'ont pas encore reçu leur Cni. C'est la raison pour laquelle, ils grognent quotidiennement devant les commissariats pour réclamer ce document précieux. Aussi, de manière incontestable et contre toute attente, ils prennent la police pour responsable, alors que le véritable coupable est toujours dans le gouvernement. Occupant un ministère moins reluisant, cette grande autorité serait la cause principale et directe de la situation qui prive nombre de Sénégalais de leur carte d’identité numérisée. Sur le même registre, d’aucuns n’écartent pas l’hypothèse d’un grand déballage, si rien n’est fait. À savoir, permettre aux Sénégalais, tous autant qu’ils sont de pouvoir bénéficier de ce précieux sésame et de ne pas prendre pour responsable les hommes en tenue. À cet effet, que des réclamations soient faites pour chercher et trouver le véritable coupable étant à l’origine de ce mic-mac financier portant sur de nombreux millions. Raison principale pour que la société « De la Rue » puisse rentrer dans ses fonds.

Auteur: Abdoulaye MBOW    

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article