Dakar risque de perdre la ....

Publié le par Source : Nettali

Conflit Farba Senghor-Syndicat aéroport LSS : Dakar risque de perdre la gestion de l'espace aérien Atlantique au profit d'Abidjan 

 La Fir océanique, espace aérien au-dessus de l’Atlantique géré par Dakar, serait sur le point d’être confiée à Abidjan.
A ce propos, un document daté du 20 juin est dans le circuit. Une décision qui s’explique par le bras de fer entre Farba Senghor et les travailleurs de l’Asecna, rapporte Sud Fm.


Les travailleurs de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) sont dépités par la décision de vouloir transférer la gestion de la Fir océanique (zone d’information de vol) de Dakar à Abidjan.

« La nouvelle nous est parvenue avec un document à l’appui. Donc nous avons un document en provenance de la Direction générale de l’Asecna. Ce document parle d’un Plan de contingences, c’est-à-dire brièvement que l’Asecna dit qu’aujourd’hui, l’espace aérien géré jusque-là par Dakar, l’espace aérien au dessus de l’Atlantique, va être confié à Abidjan », révèle Chérif Ka, président de l’Association des contrôleurs, membre de l’Intersyndicale.

Lui et ses collègues se disent surpris car un Plan de contingences ne peut se faire qu’en cas extrême notamment dans un pays où il y a une situation mettant en cause la sécurité aéronautique. « Nous sommes très loin de cette situation au Sénégal », estime les travailleurs de l’aéroport de Dakar. Il se demandent en outre « comment peut-on confier cet espace-là à Abidjan, alors qu’il y a un Plan de contingences qui était là, préétabli, qui dit que si jamais une telle situation arrivait, que Dakar soit dans une situation telle qu’elle ne puisse plus gérer la Fir océanique, c’est soit le Cap-Vert ou bien le Brésil qui doit être en mesure de gérer cet espace-là. C’est ce que dit le Plan de contingences actuel existant ».

Chérif Ka accuse ainsi l’Asecna de vouloir faire un autre Plan de contingences qui annulerait celui qui existe. « Nous disons qu’il y a anguille sous roche. Nous pensons que là, l’Asecna est en train de profiter d’une situation donnée, puisque les travailleurs de l’Asecna sont aujourd’hui en conflit avec leur Etat. Nous disons que non, nous ne sommes pas d’accord ».

Ce dimanche l’Intersyndicale des travailleurs de l’Asecna met en exécution son plan d’action et déclenche une grève lourde de conséquence sur le trafic aérien à Dakar. En dépit des menaces de sanctions du ministre des Transports aériens, Farba Senghor (voir photo).

Publié dans Economie

Commenter cet article