Petit Mbaye rattrapé en prison par une nouvelle plainte

Publié le par L'observateur

Chèques sans provision portant sur 50 millions F Cfa: Petit Mbaye rattrapé en prison par une nouvelle plainte

Ce n'est pas demain la sortie de prison de Alioune Mbaye dit Petit Mbaye. Un autre mandat de dépôt plane sur sa tête pour émission de chèques sans provision portant sur plus de 50 millions de francs Cfa. Cette fois-ci la victime c'est le producteur musical, Babacar Lô. Un dossier piloté par l'ex-ministre des Bassins de rétention, Me El Hadji Diouf.

Source : L'Observateur

Les choses se compliquent pour le promoteur de lutte, Alioune Mbaye dit Petit Mbaye. Il est poursuivi pour émission de chèques sans provision. Et le montant libellé se chiffre à une cinquantaine de millions de francs Cfa. La victime des pratiques délictuelles du malheureux candidat à la dernière élection présidentielle de 2007 n'est personne d'autre que l'homme d'affaires, Babacar Lô, producteur musical et propriétaire du restaurant Via-Roma. Selon des informations judiciaires tirées de la déposition de la victime, Petit Mbaye lui a soutiré cette somme en prétextant des combats de lutte. Qui en réalité n'ont jamais eu lieu. Mais, la victime a été surprise devant les guichets des différentes banques de la place où il s'est présenté avec les chèques signés par le promoteur de lutte. « Le compte n'est pas approvisionné ». C'est la réponse qui lui a été servie devant tous les établissements bancaires. C'est ainsi que Babacar Lô s'est rapproché de son avocat Me El Hadji Diouf. Ce dernier, précisent des sources judiciaires, a préféré déposer une plainte devant le Parquet pour viser un deuxième mandat de dépôt contre Petit Mbaye. Dans ce cas, même s'il parvenait à bénéficier d'une liberté provisoire pour les faits pour lesquels il croupit à Rebeuss, il ne sortira pas sans payer les 50 millions de francs Cfa à Babacar Lô. Et certainement, Petit Mbaye ne savait pas que Me El Hadji Diouf avait son dossier. Sinon, il n'allait pas s'en prendre à la délégation parlementaire. Qui dans le cadre de sa tournée dans les prisons du Sénégal a fait un tour à la maison d'arrêt de Rebeuss. Occasion saisie par Petit Mbaye pour interpeller les parlementaires sur le manque de suivi des promesses faites par des ministres qui ont eu à leur rendre visite. « Espérons que cette visite ne sera pas comme celle des ministres », tempête Petit Mbaye devant les parlementaires. Ce que Me El Hadji Diouf n'a pas digéré, en lui disant que, notent des sources établies à la prison, «nous ne pouvons pas contourner le gouvernement. Nous votons des lois et nous sommes venus pour voir vos conditions de détention. Tu t'es mal comporté. Nous avons fait le tour de toutes les prisons du Sénégal et les détenus ont exprimé leurs doléances avec courtoisie sans aucun écart de langage». Les mêmes sources avancent également que le colonel Cheikh Tidiane Mbaye, Directeur de l'administration pénitentiaire, par ailleurs oncle de Petit Mbaye n'a pas été content de la sortie de ce dernier. Qu'il juge, « incorrecte », concluent nos sources. 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article